Dernière partie de ma revue des nouveautés LEGO Friends 2018 : après les chambresle sport, les Arts et Spectacles, terminons avec les quatre derniers sets :

Review LEGO Friends 2018 Part 4

41333 Le véhicule de mission d’Olivia

Le véhicule de la scientifique de la bande, qui se révèle être un peu l’Ecto-1 Ghostbusters version LEGO Friends, avec son matos sur le toit. Et c’est pour moi  réussi grâce à un point fondamental : on peut y installer jusqu’à cinq minidolls, c’est-à-dire que toute la bande tient dedans ! Et ça, c’est top, merci LEGO (même si on ne va pas se mentir, elles sont bien serrées et il vaut mieux ne pas avoir de gros doigts pour arriver à toutes les installer).

REVIEW LEGO Friends 2018 - LEGO 41333 Olivia's Mission Vehicle

REVIEW LEGO Friends 2018 - LEGO 41333 Olivia's Mission Vehicle 2

REVIEW LEGO Friends 2018 - LEGO 41333 Olivia's Mission Vehicle 3

Pour le reste, quatre roues, une échelle pour aller sauver le chat, et un compartiment secret pour cacher la carte de Heartlake City : il n’y a pas matière à en rédiger des paragraphes, c’est un bon petit set.


41335 La cabane dans les arbres de Mia

D’un point de vue jouabilité, on a ici une cabane dans les arbres avec d’un côté un grand filet (présent en tout dans seulement deux autres sets Friends : la cage de football et le catamaran de l’an dernier) et de l’autre une tyrolienne (pièce assez rare également).

REVIEW LEGO Friends 2018 - LEGO 41335 Mia's Tree House

Le combo vert / orange / mauve / violet / bleu est particulièrement coloré, mais on finit par s’y habituer. Je trouve par contre qu’il y a beaucoup trop d’autocollants à coller : dix stickers rien que pour afficher un motif de bois sur des tiles vertes, et une dizaine d’autres pour les touches de déco un peu partout, cela fait beaucoup à mon goût pour un petit set.

REVIEW LEGO Friends 2018 - LEGO 41335 Mia's Tree House 2

Avec un mini intérieur un peu aménagé et quelques caches pour y mettre des caisses pleines d’accessoires, on retrouve bien l’esprit d’une petite cabane dans les arbres. Ça fonctionne !


41339 Le camping-car de Mia

Le second plus gros set de cette gamme est le gros camping-car, dont le code couleur m’a fortement rappelé celui de la défunte gamme Scooby-Doo. Et c’est une réussite : un design beaucoup plus moderne que le camping-car anguleux du set LEGO Creator 31052, et beaucoup plus complet que le précédent set LEGO City 60057 (puisque cette année nous avons droit à une caravane).

REVIEW LEGO Friends 2018 - LEGO 41339 Mia's Camper Van

Et il y a de quoi jouer ! Un cheval pour aller faire de l’équitation, un bateau et une tente pour aller camper. A noter que contrairement au camping-car Creator, la toile de l’auvent (ici en plastique) ne s’enroule pas pour se replier, même si on peut la ramener un peu plus près du véhicule pour rouler.

REVIEW LEGO Friends 2018 - LEGO 41339 Mia's Camper Van 2

L’intérieur du camping car est bien équipé, et les toits et un côté peuvent s’ouvrir, même si il faudra se serrer un peu pour y faire tenir les cinq copines (seulement deux lits dans le camping car, en plus des deux lits de la tente).

Bref, on a vraiment un très beau véhicule et de quoi raconter des belles histoires, je dis oui !


41340 La maison de l’amitié

Le gros set de la gamme a longtemps peiné à me convaincre, même si je sais que de nombreux enfants voudront à tout prix avoir la maison de la bande de copines.

REVIEW LEGO Friends 2018 - LEGO 41340 Friendship House

Un garage et une cuisine pour faire cuire des pizzas au rez-de-chaussée, une pièce à vivre au premier étage avec une mini-terrasse pour le barbecue, cinq lits sacs de couchage au second étage et une planque secrète, et le toit avec une mini-piscine, un treuil pour monter le seau jusqu’en haut, et une grande barre pour redescendre jusqu’au sol.

REVIEW LEGO Friends 2018 - LEGO 41340 Friendship House 2

Le garage est assez accessoire puisqu’il ne sert qu’à ranger le vélo et sa remorque : impossible malheureusement d’y rentrer le véhicule de mission d’Olivia, et encore moins évidemment le camping-car !

Et si le reste des pièces est vraiment basique à mes yeux d’adulte, j’ai eu confirmation qu’il suffisait à faire briller les yeux des enfants… Alors oui, aux yeux d’un adulte c’est à des années lumières de la beauté d’un Modular. Le montage n’est pas particulièrement intéressant. Mais on a ici exactement le principe d’une maison de poupées, avec un bon support pour raconter des histoires. Et c’est peut-être finalement le plus important à prendre en compte ?


Conclusions sur la gamme LEGO Friends 2018

L’exercice s’est révélé beaucoup plus difficile que ce que je pensais. Contrairement à la review d’un gros set très attendu comme un Modular ou un UCS, où on est en droit d’attendre une belle expérience de construction et un niveau de finition supérieur à la moyenne (notamment vu la cible et le prix de ces sets), et où de nombreux détails valent le coup de s’arrêter en détail ou peuvent être critiqués, la plupart des sets Friends sont finalement simplement ce qu’ils sont censés être : des petites constructions qui servent surtout de base à raconter des histoires. Inutile d’en attendre beaucoup plus, et les trouver beaux ou non sera forcément très subjectif.

Comme je l’avais évoqué, LEGO a fait évoluer les personnages en changeant quelques caractéristiques physiques ou centres d’intérêt, afin notamment d’afficher davantage de diversité. J’ai vu passer de nombreux échos de personnes regrettant l’impact sur les enfants qui s’étaient déjà attachés à un personnage les années précédentes, et qui auraient préféré que LEGO crée carrément de nouveaux personnages sans retoucher aux anciens. C’est effectivement une décision qui peut faire débat, même si je comprends les arguments des deux côtés. C’est un peu comme changer les acteurs d’une saga ou d’une série TV en cours de route, c’est déstabilisant.

Côté couleurs, à part peut-être l’overdose de mauve dans les sets d’Emma (mais c’est subjectif), je trouve l’équilibre réussi : c’est coloré et plein de bonne humeur, beaucoup moins rose qu’à une époque, et je comprends mieux pourquoi de nombreux MOCeurs apprécient ces sets pour compléter leur inventaire. Même le format minidoll m’a finalement (un peu) séduit, même si il offre moins de liberté de mouvement que des minifigs classiques. J’ai beau ne pas être fan du principe de proposer des jouets différents aux petites filles, cible assumée de LEGO avec cette gamme, il faut avouer qu’elles sont mignonnes et contribuent très probablement à l’attrait de Heartlake City. Dommage par contre qu’il y ait aussi peu de personnages masculins, mais vu la cible de la gamme, c’est peu étonnant.

Pour revenir aux sets, ils offrent globalement tous une bonne base de départ : ça fait le job, ça ne casse pas forcément trois pattes à un canard mais aucun n’est réellement à jeter si j’essaie de les voir du point de vue d’un enfant. C’est probablement le Club de sport de Stéphanie 41338 qui m’a le moins convaincu, même si il a le mérite d’offrir une belle place au sport dans la gamme.

Pour autant cinq sets sortent du lot à mes yeux, parce qu’ils m’ont agréablement surpris ou quand je les compare à ce qui était déjà sorti les années précédentes :

Bref, tester cette gamme m’aura réconcilié avec. Son inventaire très coloré est agréable, il y a de quoi alimenter l’imagination des enfants, et ça change des éternelles poursuites entre policiers et bandits côté LEGO City, même si il y a aussi une forte récurrence des thèmes d’une année sur l’autre dans la gamme LEGO Friends. Et finalement, je ne déshériterai pas ma fille si elle me réclame un jour des sets de cette gamme 🙂

 

REVIEW LEGO Friends 2018, partie 4 : véhicules, cabane, maison et conclusion
Étiqueté avec :        
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments