Chez LEGO : points VIP doublés du 30 juin au 7 juillet 2018

Bonne nouvelle pour ceux qui me demandaient quand aura lieu la prochaine opération points VIP doublés chez LEGO, c’est bientôt ! Du 30 juin au 7 juillet 2018 plus exactement, sur le Shop officiel LEGO et en LEGO Store.

LEGO points VIP doublés

Pour rappel, le programme est gratuit (inscription rapide et facile à cette adresse) et permet de bénéficier en temps normal de l’équivalent de 5% de remise à valoir sur un prochain achat (10% pendant les opérations Points VIP x2) : 1 euro dépensé = 1 point (ou 2 points du 30 juin au 7 juillet), et 100 points donnent droit à 5€ de remise sur votre prochain achat.

Et pour l’occasion, les porteurs de la carte VIP noire spéciale 75192 UCS Millennium Falcon auront leurs points multipliés par 10 ! Je plaisante évidemment, toujours rien à l’horizon…

Interview de Mark Stafford, Senior designer LEGO Harry Potter

La gamme Wizarding World (qui regroupe tout ce qui touche aux sagas magiques Harry Potter et Les Animaux Fantastiques) a impliqué chez LEGO quatre Set designers et deux Graphic designers. Qui, chose intéressante, ont aussi travaillé en parallèle sur la gamme Jurassic World / Jurassic Park.

Interview LEGO Mark Stafford Harry Potter

J’ai pu interviewer Mark Stafford à Billund pendant les LEGO Fan Media Days, et il m’a parlé de son expérience sur les sets tirés de l’univers de J.K. Rowling. Sachant, pour ceux à qui le nom dit quelque chose, que Mark est historiquement beaucoup intervenu sur les gammes Exo-Force, Ninjago et Nexo Knights (et que c’est lui qui a “tué” à l’époque la couleur Teal). Petite synthèse des principaux échanges.

Harry Potter

Le travail sur Harry Potter et Fantastic Beasts était très différent puisque côté Harry Potter, aucun spoiler n’était de rigueur. Les livres et les films sont terminés depuis suffisamment longtemps !

D’ailleurs, puisque contractuellement le deal de LEGO est avec Warner Bros, ce sont bien les films qui servent de source d’inspiration, pas les livres (même si les designers LEGO sont également fans des livres, et ont vérifié si les détails qu’ils voulaient représenter étaient bien présents dans les films).

Warner Harry Potter Movies

Le brief de LEGO était de travailler seulement sur les 2-3 premiers films (pas fou, un beau business comme ça, il faut l’étaler sur plusieurs années !). Les designers se sont donc lancés dans une session de binge watching, puis ont travaillé une pré-liste d’une quarantaine d’idées, réduite ensuite à une vingtaine, qui a abouti à des discussions plus concrètes sur le nombre de sets qui pourraient sortir et à quels prix.

Et il est tout de suite beaucoup plus facile de travailler comme ça puisque tous les visuels sont déjà disponibles. Le vrai challenge alors devient de trouver le bon niveau de simplification, pour à la fois être fidèle mais rester un jouet abordable et jouable.

Eh oui, Mark a posé d’entrée de jeu tout le débat sur le niveau de détail des sets, qui soulève régulièrement pas mal de discussions. N’en déplaise aux AFOLs, la cible principale, ce sont les enfants, qui veulent quelque chose de très jouable. Et même si ils cherchent évidemment aussi à satisfaire au mieux les fans des licences, le cahier des charges de LEGO est clair sur ce point.

C’est pour ça par exemple, selon Mark, que le train 75955 Hogwarts Express est relativement petit et n’intègre pas de Power Functions, qui auraient nécessité une taille bien supérieure : les designers ont eu le choix entre faire un train plus gros ou créer le morceau de gare, et c’est la seconde solution qui l’a emporté pour des raisons de jouabilité.

LEGO Harry Potter 75955 Hogwarts Express

Bon, je n’ai par contre pas réussi à avoir une réponse claire et satisfaisante sur la raison pour laquelle LEGO n’a pas mis de rails dans la boite…

C’est aussi pour cela que le set 75954 Hogwarts Great Hall est ainsi et ne fait pas quatre fois cette taille : les AFOLs râlent souvent (moi le premier) mais encore une fois il est assumé que nous ne sommes pas la cible principale de LEGO (pour info, d’après les informations que j’ai recoupées, les AFOLS pèsent entre 10 et 15% des ventes). Pour les plus grands, ce sont donc plutôt les sets type Creator Expert ou Ultimate Collector Series (donc grosso modo la rumeur de gros château Poudlard microscale). Mark n’a évidemment lâché aucune info là-dessus, mais nous devrions avoir la confirmation dans les semaines ou mois à venir.

LEGO 75954 Hogwarts Great Hall

D’ailleurs en parlant du Great Hall, beaucoup se sont plaints de la présence d’un phoenix brick-built alors que les vieux sets avaient un moule dédié pour Fumseck (Fawkes en VO)… L’explication de Mark ne satisfera peut-être pas tout le monde, mais il a le mérite d’avoir essayé de me donner une vraie réponse et pas un bottage en touche direct (et le pire reste quand même le design atroce du Basilic…) :

Au départ, ils avaient également prévu de faire la Chambre des Secrets sous le Grand Hall. Et finalement, le set officiel s’est concentré sur la partie supérieure. Mais il était quand même difficilement concevable de sortir des sets tirés du second film sans le Basilic, point central du climax, et élément de jouabilité très important des précédents sets Harry Potter…

LEGO Harry Potter 2018

C’est pour cela que les designers ont essayé de mettre malgré tout un Basilic ici et que, si le Basilic était là, il fallait aussi mettre le phoenix… Et comme grosso modo il ne restait plus vraiment d’argent pour créer de nouvelles pièces tout en restant dans le prix cible demandé (et que le moule de 2003 a été détruit il y a longtemps), les designers ont fait du mieux qu’ils pouvaient en quelques briques, en étant conscients que le résultat serait ce qu’il est… Aurait-il mieux valu ne mettre ni le Basilic ni le phoenix ? Là encore, la réponse n’est pas forcément la même entre un adulte et un enfant…

Pour rappel : les designs de 2003, même si on avait un peu l’impression que le Basilic avait avalé une brique 2×4 !

LEGO Harry Potter Phoenix Basilisk

Cela semble aussi – même si on ne peut jamais être sûr de rien – tuer les espoirs de ceux qui espèrent que LEGO sortira du chapeau dans quelques mois un set Chamber of Secrets à placer sous le Great Hall… Si c’était le cas, LEGO n’aurait probablement inclus dans le set de cet été ce Basilic noir carré et aussi ridicule qu’horrible…

Pour les héros et leurs petites jambes, un autre grand sujet de discussion, la décision est liée au fait de n’avoir voulu représenter que les 2-3 premiers films. Dans ceux-ci, les enfants font vraiment très jeunes, les adultes comme Rogue ou Dumbledore donnent l’impression de faire deux ou trois fois leur taille, et c’était donc le meilleur moyen de reproduire ce sentiment, même si cela introduit évidemment des contraintes (je suis curieux de voir l’intérieur de la Ford Anglia d’ailleurs).

LEGO 75955 Harry Potter

Il est fort possible que l’arrivée de l’adolescence et son pic de croissance se retrouve aussi chez LEGO, avec un passage à des jambes “normales” avec l’arrivée de sets tirés des films 4 à 8. A suivre.

Et concernant les nouvelles baguettes, le travail de réflexion avait en fait commencé bien avant puisque le sujet avait été évoqué dès la sortie des packs LEGO Dimensions Harry Potter. Ce qui fait que des prototypes étaient finalement suffisamment avancés pour pouvoir être intégrés dans cette nouvelle vague de sets, avec un design qui permet à la fois d’orienter la baguette, de bien rester dans la main du personnage et de ne pas exercer de tension physique inacceptable sur le plastique de la main.

LEGO Harry Potter Baguettes

D’ailleurs, il était assez fun de voir les essais de nouvelles pièces : l’arrivée des imprimantes 3D a vraiment changé le quotidien des créateurs de nouvelles pièces chez LEGO puisqu’ils peuvent en quelques instants créer des prototypes réels. Puis redessiner dessus ou les sculpter pour voir comment les améliorer.

Et concernant les très nombreux stickers visibles, le motif évoqué ne change pas par rapport à ce qu’on a l’habitude d’entendre : 1/ ça coûte moins cher de faire une planche d’autocollants donc ça permet d’en avoir plus dans la boite, mais surtout 2/ une pièce tampographiée est considérée comme une nouvelle pièce, comme un nouveau moule ou un changement de couleur.

Et c’est sur ce point que les designers sont très limités : ils ne peuvent pas créer autant de nouvelles pièces/références qu’ils veulent par boite, et il en découlerait une “énorme complexité logistique” si ils multipliaient les références ainsi (production, tri, stockage, etc…) alors qu’une planche avec 50 stickers ne compte que comme une seule référence. Youpi. A vous de voir si la réponse vous va, personnellement je pense que LEGO génère assez de profit pour être capable de gérer davantage de pièces tampographiées sans mettre la clé sous la porte. Même sans aller jusqu’à tout tampographier, il y a probablement un juste milieu…

Fantastic Beasts

Côté Fantastic Beasts 2, le travail des designers sur les sets était beaucoup plus compliqué car Warner Bros ne lâchait les informations qu’au compte-goutte…

Par exemple, pour le carrosse volant du set LEGO 75951 Grindelwald’s Escape, impossible d’avoir de vraies informations. Dès que LEGO demandait des détails, la réponse était “It’s a flying carriage“. Et ? “It’s a flying carriage“. Et il est comment ? “It’s a flying carriage“. Et sinon, quelle taille fait-il ? “It’s a flying carriage“. Alleeeeeeeez, une info please ? “OK. It’s black“. Point final. Mark exagérait sans doute pas mal mais vous voyez l’idée, bon courage pour travailler avec ça…

LEGO 75951 Grindelwald’s Escape

Et c’est aussi pour cela que dès la première bande annonce, certains ont commencé à relever les différences entre le set et le film. Heureusement que ça ne se passe pas toujours comme ça avec les licences (même si c’est souvent le cas), et il était donc beaucoup plus simple et amusant pour les designers de travailler sur les sets Harry Potter

J’ai approfondi la façon dont LEGO travaille avec les Studios pour les licences cinématographiques dans ma seconde interview, consacrée à la gamme Jurassic World 2. Rendez-vous dans quelques jours !

Set exclusif SDCC 2018 : LEGO DC Comics 75996 Aquaman and Storm

Le second set LEGO exclusif au Comic Con de San Diego (SDCC 2018) sera côté DC Comics Super Heroes avec la référence LEGO 75996 Aquaman and Storm. Avec 197 pièces et un prix de vente de 40$, comme le set exclusif Star Wars 75512 Millennium Falcon Cockpit, pour peu que vous ayez un ticket qui vous autorise à l’acheter sur le stand LEGO. Sinon, ça sera direction ebay pour nettement plus cher.

SDCC 2018 LEGO DC Comics 75996 Aquaman and Storm

Alors, il vous fait rêver cet hippocampe géant ?

SDCC 2018 LEGO DC Comics 75996 Aquaman and Storm

(via Twitter)

Set exclusif SDCC 2018 : LEGO Star Wars 75512 Millennium Falcon Cockpit

Le San Diego Comic Con approche (du 19 au 22 juillet 2018) et avec lui son lot d’exclusivités. LEGO vient de présenter sur Twitter le mini set LEGO Star Wars 75512 Millennium Falcon Cockpit, première exclu du SDCC 2018, qui sera vendu sur son stand à des conditions non encore communiquées.

LEGO Star Wars 75512 Millennium Falcon Cockpit SDCC 2018

Bonne nouvelle : les minifigs de Han Solo  et Chewbacca ne sont pas exclusives (elles sont déjà disponibles dans le set 75212 Kessel Run Millennium Falcon) et l’inventaire du set devrait permettre de le recréer facilement, sans y dépenser plusieurs centaines de dollars.

LEGO Star Wars 75512 Millennium Falcon Cockpit SDCC 2018

The League Of Extraordinary Gentlemen

Si l’adaptation cinématographique de The League Of Extraordinary Gentlemen est plutôt complètement ratée et a terminé la carrière de Sir Sean Connery sur une mauvaise note, la voiture de Nemo dans le film continue d’inspirer les MOCeurs comme Lego Fjotten qui nous propose ici une version très sympathique avec des dimensions qui permettent sans problème de l’intégrer aux côtés d’autres véhicules dans une ville :

Captain Nemo's car - The League Of Extraordinary Gentlemen

LEGO Fan Media Days 2018 : mon compte-rendu

Fin mai, c’était la troisième édition des LEGO Fan Media Days à Billund, l’occasion de découvrir l’envers du décor et de rencontrer différentes personnes de la marque. Et de discuter avec la vingtaine d’ambassadeurs ou envoyés spéciaux des autres Recognized LEGO Fan Medias qui ont fait le déplacement, parfois depuis l’autre côté du globe.

LEGO Fan Media Days 2018
Pour briser la glace le premier matin : séance de Go Brick Me, plutôt marrant !

J’ai longuement hésité à y participer car LEGO ne prend rien en charge (sauf pour quelques uns…) et s’attend à ce qu’on accourt tous bénévolement dans la joie. No comment. Mais comme je ne mettrai jamais plusieurs milliers d’euros dans un LEGO Inside Tour, c’était un peu ma version low cost du sujet et l’opportunité d’avoir quand même un petit aperçu côté coulisses du géant du jouet.

Au programme de ces trois jours, beaucoup de discussions sur la gestion de leaks (même si j’ai eu l’impression que nous répétions en boucle que dernièrement la grande majorité des fuites viennent directement ou indirectement de chez LEGO…), l’occasion d’observer en vrai l’enthousiasme extrême des anglo-saxons (“everything is awesome“, c’est vraiment ça l’esprit), la conférence de presse pour annoncer le lancement du set LEGO Technic 42083 Bugatti Chiron, plusieurs interviews de designers et la visite de la LEGO House. Ces deux derniers points méritent des articles dédiés, rendez-vous dans les jours qui viennent, le temps de peaufiner tout ça.

Quelques éléments à noter le premier jour : une présentation un peu plus poussée du sujet Plants for Plants, et la visite de la Idea House.


Plants for Plants

Ce n’était pas un scoop, LEGO avait annoncé en mars que les premières briques fabriquées à base de biopolyéthylène arriveront en 2018, et qu’il s’agira pour commencer d’éléments botaniques : arbres, buissons, feuilles et autres végétaux seront progressivement remplacés par des éléments fabriqués à base de canne à sucre.

LEGO Plants for plants botanical elements

L’objectif étant que d’ici 2030, l’intégralité des éléments LEGO soient “sustainable“, c’est-à-dire issus d’une production durable / respectueuse de l’environnement. Grosso modo, soit issus du recyclage, soit issus de plantes, puisque LEGO peut s’engager à les replanter au fur et à mesure. Bye bye le pétrole donc. Je vous passe tout le speech marketing “on va faire un monde meilleur”, vous l’avez déjà eu (et sinon il y a le communiqué de presse).

Beaucoup plus intéressant, la présence de la responsable du projet qui de son côté ne s’intéresse pas à la communication, mais vraiment à l’aspect technique : et sacré défi puisqu’au delà du fameux “clutch power” à retrouver à l’identique (le fait que les briques LEGO s’ajustent juste comme il faut pour à la fois tenir solidement fixées entre elles, mais aussi pouvoir être détachées sans avoir besoin de sortir des pinces et un étau), de nombreux autres éléments entrent en ligne de compte comme l’aspect, la friction, la souplesse, la transparence, la capacité à conserver les couleurs, etc… Et même le bruit !

Et en parallèle, d’un point de vue sécurité, les nouveaux matériaux doivent répondre aux plus hauts niveaux d’exigence pour une raison toute simple : les enfants ont tendance à mettre dans leur bouche tout ce qui leur passe dans les mains… Du coup, je vous laisse imaginer la batterie de tests physiques et chimiques auxquels sont soumis les différents prototypes :

LEGO Plants for Plants

D’ailleurs, pour avoir pu essayer des prototypes de briques (les photos étaient interdites), on se rend effectivement compte que changer la matière première a un impact direct visible sur le résultat, suivant la solution. Notamment au toucher. Mais il s’agissait de prototypes, et c’est justement tout l’enjeu du projet de trouver la solution parfaite qui ne fera aucune différence perceptible avec aujourd’hui. Bon courage…

Et pour les nouvelles plantes à base de canne à sucre, LEGO a précisé que les références des pièces ne changeront pas. Et que seul un test chimique permettrait de les différencier. Parce que j’en ai vu essayer à Billund : ça a beau être du plastique issu de canne à sucre, ça n’a pas de goût sucré pour autant !

D’ailleurs, les anciennes plantes en plastique ABS vont continuer à être écoulées jusqu’à ce que les stocks produits soient vides. Dans les mois qui viennent, on ne saura donc visiblement pas quelle est l’origine du plastique pour les plantes dans la boite qu’on achète. LEGO reprendra la parole sur le sujet cet été, avec un petit challenge côté US puisque pour les américains, le mot “Bio” a une connotation plutôt négative : il leur fait penser à biohazard (“danger biologique”).

LEGO a réaffirmé viser un biopolyéthylène aussi résistant, durable et flexible que l’ABS existant (bio ne signifie pas biodégradable), bref avec la même qualité et la même longévité que les briques actuelles pour que même nos petits-enfants puissent continuer à jouer avec. Sacré défi pour les équipes en charge du projet, surtout qu’il est difficile de vérifier dès aujourd’hui (ça me fait tout de suite penser aux tests où Ikea s’amuse à ouvrir et fermer 100000 fois un tiroir). Mais c’est aussi pour ça que LEGO se donne du temps : 2030, ça n’est pas tout de suite…


La Idea House

Dans les locaux de LEGO, on trouve également la Idea House, qui n’est pas accessible au public. J’ai du coup pris quelques photos pour vous montrer ce que c’est.

Rien à voir avec LEGO Ideas, et rien à voir non plus avec la LEGO House. C’est plutôt une sorte de mini musée de l’histoire de LEGO, avec quelques mises en scène de sets de différentes époques, et des boites de tous les âges exposées sur les murs. De quoi regarder l’évolution de LEGO de l’origine jusqu’à aujourd’hui, et faire un joli décor pour tourner des vidéos ou occuper les invités entre deux réunions.

LEGO Idea House

Interdit de toucher évidemment (dommage, ça donnait envie, ne serait-ce pour vérifier si les boites étaient vides ou pleines). Et même si il m’en faut plus pour m’émerveiller que quelques emballages et sets qui prennent la poussière, j’avoue avoir regardé avec pas mal de nostalgie certaines boites de mon enfance. Souvenirs souvenirs…

LEGO Idea House LEGO Idea House LEGO Idea House LEGO Idea House LEGO Idea House LEGO Idea House

LEGO Idea House


Présentation de la nouvelle Bugatti Chiron LEGO Technic

Hasard du calendrier, le lancement en grande pompe du set LEGO Technic 42083 Bugatti Chiron a eu lieu à la LEGO House de Billund pendant ces Fan Media Days. L’occasion de voir la vraie voiture de très près (je n’aurai probablement pas de sitôt l’occasion d’en revoir une comme ça !) et de recueillir quelques informations sur le déroulement du projet.

REVIEW LEGO Technic 42083 Bugatti Chiron

Si la Bugatti vous intéresse, j’ai regroupé tout cela directement avec ma review.

REVIEW LEGO Technic 42083 Bugatti Chiron


C’est tout pour aujourd’hui, rendez-vous très bientôt pour mon tour de la LEGO House et le débrief de mes interviews avec les designers !

Minifigure Factory : imprimez peut-être bientôt votre minifig personnalisée en LEGO Store

Les business autour de la personnalisation de minifigs LEGO se multiplient, avec des niveaux de qualité divers et variés (de la simple impression basique en relief et qui bave à la tampographie identique à ce que LEGO produit), et LEGO n’a visiblement pas envie de passer à côté de ce marché.

LEGO Minifigure Factory - Minifig personnalisée

LEGO vient de lancer un test en LEGO Store à Copenhague, avec une machine qui permet de sélectionner un design et d’imprimer sa minifig personnalisée. À première vue, cela ressemble fortement à de l’impression UV.

Des échanges que j’ai pu traduire sur Facebook, il est possible de personnaliser l’avant et l’arrière du torse, de choisir parmi des designs prédéfinis et d’ajouter du texte. Le prix affiché pendant la phase de test est 30DKK, soit environ 4€ pour une minifig personnalisée.

 

Il faudra attendre encore un peu avant de savoir si LEGO valide le test et envisage de généraliser le concept dans tout ou partie des autres LEGO Stores (regardez par exemple la machine à portait The Mosaic Maker qui n’est disponible que dans quelques LEGO Stores dans le monde). Et si le tarif changera, avec par exemple des prix différents suivant la complexité de l’impression (torse recto noir et blanc VS recto verso couleur par exemple).

A suivre !

Porsche 962, Fuji, 1988

Jolie brochette de Porsche 962 par PROTOTYP. ! Avec un très bel aérodynamisme, et j’aime particulièrement le design de la blanche avec ses trois bandes de couleur. Avec 10 tenons de large, elles seraient probablement un peu trop larges comparées aux autres véhicules LEGO Speed Champions, mais il fallait bien ça pour retrouver le côté vraiment aplati de ce modèle.

LEGO Porsche 962, Fuji 1988