On en avait parlé récemment : après une phase de pré-test sur invitation / inscription, stud.io (le nouveau LDD à la sauce Bricklink) est désormais accessible à tous en beta publique. Vous pouvez dès maintenant télécharger le logiciel de modélisation 3D pour PC ou Mac à cette adresse : studio.Bricklink.com.

Bricklink Stud.io beta publique

Mise à jour suite à une question dans les commentaires : comme presque tout logiciel, stud.io comporte des petites lignes à accepter pour valider l’installation, qui contiennent notamment “By uploading such Licensee-generated contents to the Site, Licensee agrees to grant and hereby grants to BrickLink an irrevocable, a perpetual, worldwide, royalty-free, non-exclusive and sub-licensable right to use the uploaded contents in any manner as BrickLink deems appropriate.”

Cela signifie qu’en uploadant sa création sur Bricklink pour notamment profiter de la création de wanted list, on en cède les droits et il devient donc théoriquement impossible de la proposer ensuite sur LEGO Ideas… Pour conserver sa propriété intellectuelle, il faudrait donc travailler uniquement depuis son disque dur, mais on perd du même coup une très grande partie de l’intérêt de l’outil. Espérons que Bricklink saura corriger cela !

 

Et pour vous apporter un peu plus d’informations, Thy’ s’était justement inscrit à la précédente phase de test afin de découvrir si l’outil était aussi prometteur que sur le papier. Voici donc ci-dessous son test de stud.io, je lui laisse la parole !

Thy’ : Il ne m’a fallu que quelques jours pour recevoir le lien magique permettant de télécharger la bêta. Et après quelques jours de test, le temps est venu d’un rapide retour d’expérience sur le logiciel (attention, testé sous Windows !).

Avec un fichier d’installation de 102Mo pour la pré-beta (et environ 80Mo pour la beta), le logiciel semble relativement léger, s’installe très facilement et ne demande pas énormément de ressources pour fonctionner. Attention cependant à ne pas modifier le dossier d’installation, au moins le temps de la bêta.  Lors de l’installation du logiciel, Stud.io vous propose même de télécharger pour vous POV-ray, un petit moteur de rendu très utilisé et qui offre des images de bonne qualité.

Pour sa première utilisation, le logiciel est très intuitif, l’interface ressemble à un mélange entre Blender et LDD.

Studio Bricklink beta test

Le catalogue de pièces est fidèle à Bricklink, les habitués s’y retrouveront sans aucun souci, on y retrouve les mêmes catégories et les mêmes couleurs.

La où le logiciel fait fort, c’est que contrairement à LDD, il prévient de la disponibilité des pièces en fonction des couleurs. Regardez les petits symboles “/!\” jaunes à côté de ma liste de pièces sur la droite : Stud.io me dit “Attention Thy’, la pièce que tu as sélectionné n’existe pas en cette couleur !”

Mais alors, j’ai construit mon canard avec les mauvaises couleurs ?

Concrètement, oui. Mais c’est pas grave ! Avec l’outil de sélection magique, je peux sélectionner toutes les pièces de mon modèle d’un coup en choisissant mon filtre : Par couleur, type de pièce, pièce exacte…

Studio Bricklink beta test 02

Il ne me reste alors plus qu’à changer la couleur pour avoir un canard déjà bien plus réalisable avec de vraies briques.

Maintenant que j’ai fini mon MOC, je fais quoi ?

Pour commencer, je veux montrer mon magnifique canard au bec content de vous voir à mes amis et ma famille. Je vais pouvoir extraire le modèle et faire un rendu 3D avec Blender et son extension POV-Ray… cliquer sur un bouton et lancer un rendu POV-Ray. Le logiciel fait tout pour vous !

Bien évidement, ça ne remplacera jamais un rendu quasi professionnel comme peuvent le faire Toa Leewan ou Nicolas Jarraud, mais c’est amplement suffisant pour mes attentes.

Le rendu effectué, stud.io permet de téléverser son modèle sur un annuaire en ligne (toujours made in Bricklink), qui va vous offrir la possibilité d’acheter votre modèle (ajouter toutes les pièces à votre Wanted List) et de le partager avec d’autres utilisateurs pour leur permettre d’acquérir votre magnifique MOC (ou simplement de télécharger son modèle 3D) :

Le site permet même d’avoir une vue 3D du MOC, et une liste d’instructions pour le construire (si le créateur a indiqué les étapes de construction à stud.io).

Voilà, je pense avoir fait un petit tour du logiciel, c’est prometteur, n’hésitez pas à faire part de vos remarques, questions ou retours d’expérience sur cette bêta !

 

Merci à Thy’ pour ce test !

Stud.io par Bricklink maintenant en beta publique
Étiqueté avec :    
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments