Pour changer des articles classiques, je vous propose aujourd’hui une critique de la série animée LEGO Star Wars The Freemaker Adventures par Steve (merci à lui !).

LEGO Star Wars The Freemaker Adventures

Notes de l’auteur :

  • Cette critique se base sur la version originale, en langue anglaise, et ne tient donc pas compte d’une éventuelle perte de qualité artistique avec le doublage français
  • Elle contient un petit spoiler sur le premier épisode (et c’est tout !), nécessaire pour pouvoir parler des personnages : si vous voulez vous garder une surprise complète, regardez d’abord le premier épisode !

The Freemaker Adventures : la critique

Depuis quelques années maintenant, l’association entre LEGO et Star Wars s’est illustrée sur presque tous les fronts.

Jeux vidéos, séries animées et évidemment jouets revisitent la mythologie du Space opéra, transformant quasiment LEGO Star Wars en une franchise à elle toute seule. Il ne fallait donc pas attendre très longtemps avant qu’une création proposant des personnages originaux ne pointe le bout de son nez. « The Freemaker Adventures » marque donc ce tournant dans la fructueuse collaboration LEGO / Star Wars.

Diffusée cet été aux États Unis sur Disney XD, et depuis début septembre en France sur la chaîne du même nom, la série raconte les péripéties d’une famille de “scavengers” (que l’on pourrait traduire par “pilleurs”), une activité qui consiste à écumer les lieux de batailles spatiales à la recherche de pièces de vaisseaux réutilisables et à s’en servir pour faire de la réparation ou de la revente.

LEGO Star Wars The Freemaker Adventures LEGO Star Wars The Freemaker Adventures

Un point de départ malin qui permet en plus du voyage et de l’exploration (et donc, de l’aventure) d’être un rappel constant à la marque LEGO : des pièces, du démontage, du remontage etc…

Autre point de départ qui a son importance, celui de la chronologie : The Freemaker Adventures se situe entre « L’empire contre-attaque » et « Le retour du Jedi ».  Un choix qui permet avant tout aux nouveaux venus de croiser régulièrement la route de personnages plus connus du grand public.

LEGO Star Wars The Freemaker Adventures LEGO Star Wars The Freemaker Adventures

Des nouveaux venus donc, que sont les membres de la famille Freemaker : Zander, le grand frère pilote et mécanicien de l’entreprise familiale ; Kordi la grande sœur qui tente comme elle peut de maintenir la barque sur le plan financier ; Rowan, le petit dernier qui semble particulièrement agité, et R0-GR Aka Roger, le droïde, vétéran de la guerre des clones qui fut reprogrammé puis adopté.

LEGO Star Wars The Freemaker Adventures LEGO Star Wars The Freemaker Adventures

Au cours d’une de leurs recherches, Rowan se découvre un lien avec la force, et fait la rencontre de Naare, une Jedi qui vit recluse (pour les raisons que l’on connaît suite à l’épisode III) et qui décide alors de le prendre sous son aile.

Tout pourrait alors ressembler à une histoire que l’on a déjà vu plusieurs fois, ne serait ce que dans toutes les trilogies de films. A ceci près que Naare s’avère être une sith à la solde de l’empereur Palpatine qui attend d’elle qu’elle lui trouve tous les morceaux d’une ancienne arme terriblement destructrice. Une quête dans laquelle Rowan est un outil de taille dont Naare compte bien se servir sans aucun scrupule. Cette petite nuance apporte beaucoup à la qualité de la série. Effectivement, en plus d’étoffer l’intrigue et les rapports entre ses personnages, Naare se révèle être une antagoniste fascinante, prise entre sa situation d’infiltrée et les caprices d’un empereur particulièrement facétieux.

LEGO Star Wars The Freemaker Adventures

Le tout constitue un scénario très vite prenant qui jongle habilement entre son fil rouge et le fan service, car comme dit plus haut, plusieurs têtes connues viendront servir l’histoire. Plus la saison avance, et plus elle tisse des liens forts avec la saga, sans oublier pour autant ses personnages à elle, qui sont la véritable priorité de la série. Et pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, la série s’avère être dotée d’un humour drôle pour de vrai. Entre les gags parodiques de l’univers et la folie de certains personnages, The Freemaker adventures  réussit à faire rire là où d’autres franchises telles que DC, Scooby-Doo, Marvel, ou même LEGO Dimensions (sans compter Ninjago et Nexo Knights qui visent un public encore plus jeune) ont encore du mal à être ne serait-ce qu’un tout petit peu efficace sur ce plan.

Esthétiquement, la série offre quelques bonnes surprises. Contrairement aux autres séries LEGO, telles que Ninjago ou Nexo Knights l’identité de la marque est affirmée dans The Freemaker Adventures autrement qu’avec les personnages en minifig. Effectivement, la plupart des vaisseaux sont constitués de pièces avec les tenons apparents, et là, pas de doute, on est chez LEGO.

Autre détail visuel agréable, certaines scènes d’actions peuvent parfois adopter rapidement un style stop-motion, ce qui là-aussi accentue la dimension LEGO, même si cela reste furtif.

Du côté des sets

Si la qualité de la série est au rendez-vous, on pourra en revanche s’étonner d’une politique marketing en demi-teinte. Effectivement, si la gamme LEGO Star Wars est déjà certes bien fournie en ce qui concerne les sets de construction, on aurait pu s’attendre à ce qu’une création originale de LEGO bénéficie d’une collection plus riche que seulement deux sets. D’autant que le plaisir d’un set identique à son équivalent télévisuel est assez unique, tant sur la construction que sur ses minifigs. Comme pour The LEGO Movie par exemple, où chaque minifig n’est pas juste une version LEGO du personnage, mais bel et bien LE personnage que l’on peut voir à l’écran.

LEGO 75147 LEGO 75145

On y aura également droit en masse pour The LEGO Batman Movie, et on pouvait l’espérer pour The Freemaker Adventures mais le fait que les vaisseaux de la série soient moins iconiques que le reste de la franchise LEGO Star Wars doit probablement jouer. Si les personnages ont été la priorité de la série, peut être qu’un travail plus soigné, voire un parti pris plus osé sur les vaisseaux aurait été bénéfique pour l’ensemble de la gamme.

Sur les deux sets proposés, on a donc droit au StarScavenger (référence LEGO 75147), le vaisseau des héros, certes moins classe qu’un Faucon Millenium, mais qui propose dans son entièreté la famille Freemaker en minifig, ce qui en fait un must-have pour les fans de la série.

LEGO Famille Freemaker

L’autre set est donc le vaisseau Eclipse (référence LEGO 75145) que pilote Naare, accompagné de Dengar (un chasseur de prime complexé par sa popularité comparée à celle de Boba Fett) sur son speeder.

LEGO aurait pu compléter ces deux sets avec le garage des Freemakers, qui est tout de même le lieu principal tout du long de la saison et qui aurait pu être le set le plus consistant de la gamme.

Pour couronner le tout, la sortie DVD de la série sera accompagnée de… magnets offerts ! S’il y avait bien une sortie DVD à accompagner d’une minifig exclusive, c’était celle là.

Conclusion

La série animée LEGO Star Wars The Freemaker Adventures s’avère donc réussie sur le plan artistique, mais elle se retrouve assez mal accompagnée sur le plan marketing même si LEGO nous permet d’obtenir facilement les principaux personnages. La fin de la saison appelant une suite, espérons que LEGO corrige le tir pour une éventuelle saison 2.

Captures d’écran © Disney

Critique LEGO Star Wars The Freemaker Adventures : la série animée
Étiqueté avec :                

Laisser un commentaire

plus récent plus ancien
Ludovic SAVONNIERE

Hello,

Merci pour cette critique qui me semble bonne et juste. Ayant travaillé sur cette série je tenais à ajouter qu’elle a été réalisée par les talentueuses équipes Danoises de Wilfilm, à Copenhague. Ils sont également à l’origine de la série NinjaGo et de nombreux spots de pubs et court-métrages Lego tous thèmes confondus.

Il ne semblait important qu’ils soient cités ici ;-).

Quand a Freemakers Adventures la suite de la série va vous apporter son lot de surprises et de moments épiques :-).

Ludo S.

Neitanod

Pour le même prix, on a des critiques de séries maintenant ???
C’EST TOP !
Merci Steve de me faire découvrir cette série dont je ne soupçonnais pas l’existence. Pourtant depuis le temps que je vois ces deux vaisseaux dans les catalogues…
Très bonne idée ce petit twist avec un sith.