C’est parti pour mon test du très gros set de cette année, la Tour Eiffel LEGO Icons 10307 Eiffel Tower avec 10001 pièces et 149 cm de haut. Commercialisation à partir du 25 novembre 2022 au prix de 629,99€ : LEGO a pris l’habitude de lancer des belles grosses boites pour le Black Friday après le Colisée 10276 Colosseum en 2020 et le quadripode impérial 75313 AT-AT UCS en 2021.

Review LEGO Icons 10307 Tour Eiffel

Et elle est effectivement impressionnante, surtout quand on la compare à la précédente grande version 10181 Eiffel Tower de 2007 (3428 pièces, 108 cm de haut) qui se contentait globalement d’empiler des briques pour un résultat presque pixelisé qui m’a personnellement toujours laissé très dubitatif.

Le prix également n’a plus grand chose à voir : 2007, c’était encore l’époque où un modèle à 199,99€ était considéré comme un gros craquage, mais la nouvelle stratégie LEGO for Adults de ces dernières années tend à multiplier les très grosses boites (même si bigger is not always better, on l’a vu avec le récent loupé Marvel 76210 Hulkbuster…), quitte à malheureusement laisser de côté certains fans.

LEGO Tour Eiffel 2007-2022

Cette nouvelle version 2022 est bien une nouvelle démonstration de savoir faire du fabricant, et l’échelle choisie permet de bien soigner la structure de la tour pour retrouver cette impression d’enchevêtrement de poutres du bas jusqu’au sommet.

C’est d’ailleurs la principale question qu’il faudra se poser avant de craquer, si vous êtes fan du sujet : avec une base de 57 cm de côté et une hauteur de 149 cm, cette Tour Eiffel est à la fois très haute et nécessite une surface au sol conséquente, contrairement par exemple au Titanic LEGO Icons 10294 Titanic qui peut « simplement » tenir sur une (grande) étagère ou un meuble, ou bien à la fusée LEGO Ideas 21309 / 92176 NASA Apollo Saturn V, finalement facile à exposer verticalement avec son empreinte au sol très réduite .

Ici, le set en impose. Beaucoup. A tel point qu’il me fait davantage penser aux maquettes qu’on peut voir habituellement dans certains LEGO Stores ou magasins plutôt qu’à un vrai set LEGO. Je ne suis pas sûr qu’une échelle significativement inférieure aurait permis de gérer aussi bien tous les détails de la structure, mais ce set ne trouvera évidemment pas sa place partout, entre son prix et sa taille, et je sais que certains regretteront que cette nouvelle version ne soit pas restée plutôt à la même échelle que le set de 2007.

Review LEGO Icons 10307 Eiffel Tower

Sans surprise, le designer du set est Rok Žgalin Kobe, le designer habituel de la gamme LEGO Architecture. Il était déjà à l’oeuvre par exemple sur la Statue de la Liberté 21042 Statue of Liberty, le 21046 Empire State Building, le gros colisée 10276 Colosseum ou encore la pyramide 21058 The Great Pyramid of Giza. J’ai eu l’occasion de l’interviewer cette semaine, et il a apporté des réponses sur certains choix faits ici (Thanks Rok !).

Un point à noter pour commencer : le monument étant aujourd’hui dans le domaine public, ce set n’est pas une collaboration officielle entre LEGO et la Ville de Paris (qui est la propriétaire de la Tour Eiffel et la gère à travers une société d’exploitation). LEGO a donc pu créer librement ce set sans avoir besoin d’autorisation ou de validations particulières.

Suite à la présentation officielle du set cette semaine, vous avez été nombreux à relever quelques différences entre la vraie Tour Eiffel et cette nouvelle version en briques, commençons par regarder cela. D’abord, la couleur.

Le designer a en effet choisi ici un coloris gris foncé (Dark Bluish Gray) pour l’intégralité de la structure, même si la couleur de la vraie Tour Eiffel est aujourd’hui plutôt le brun (et qu’elle est en train d’être repeinte en « jaune brun » – la couleur qu’elle a déjà connue entre 1907 et 1953 – pour être toute belle pour les JO 2024 à Paris). Si le sujet vous intéresse, rendez-vous sur cette page pour en apprendre davantage.

Tour Eiffel couleur

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, elle n’a jamais été grise ! Je trouve dommage de ne pas avoir profité de la mise à jour pour enfin lui offrir la bonne couleur, mais c’est comme ça.

Plusieurs raisons pour le choix du gris, d’après le designer : d’abord, le précédent gros modèle 10181 Eiffel Tower était lui aussi déjà de cette couleur à l’époque, et cela permet donc de comparer les deux sets et marquer l’évolution en 15 ans en focalisant l’attention uniquement sur le design du monument, sans la distraire avec le changement de couleur.

Autre raison avancée : le besoin de la faire bien ressortir dans quand elle est exposée dans une pièce. Sur ce point, c’est vrai que le gris foncé de la version LEGO offre un bon contraste, même si tout dépend évidemment aussi de votre intérieur.

Et puis, plus opérationnellement, une grande partie des pièces utilisées existent déjà aujourd’hui en Dark Bluish Gray, alors qu’il aurait fallu en créer davantage de nouvelles si une autre couleur avait été retenue. Les designers n’ayant droit qu’à un nombre limité de créations de nouvelles pièces ou de « recolor » chaque année, c’est à mon avis plutôt cette raison économique qui a dû peser dans la balance.

Review LEGO Icons 10307 Eiffel Tower Review LEGO Icons 10307 Eiffel Tower

Autre différence notable, pour ceux qui connaissent un minimum le lieu : l’aménagement en dessous de la Tour Eiffel. Le designer a rempli tout le parvis de nombreux arbres, buissons, bancs et lampadaires : cela renforce le contraste et l’impression de taille énorme du monument en comparaison… mais il n’y a pas tout ça aujourd’hui sous la vraie Tour Eiffel ! Juste une grande zone bétonnée bondée de touristes, de pickpockets, de vendeurs à la sauvette, de pigeons et de barrières de sécurité.

Le designer a expliqué qu’il ne voulait pas représenter le sol tel qu’il était aujourd’hui, pas très sexy, et que c’était donc une vision un peu fantasmée et idéalisée du sujet. Cette maquette combine donc des éléments de différentes époques, et ne vise pas à être une réplique absolument exacte du monument actuel.

De la même façon, il a d’ailleurs volontairement omis de créer les trois gros pavillons rouges qui se trouvent sur la première plateforme, même si il a bien représenté le chemin vitré actuel qui en fait le tour. Parce que dans 99,9% des cas (à part si on visite Paris en hélicoptère), la Tour Eiffel est vue d’en bas et ces pavillons ne sont alors pas visibles. Mais comme cette version LEGO sera plutôt regardée de plus haut, des gros blocs rouges à cet endroit auraient été beaucoup trop visibles et peu esthétiques.

Il n’y a pas non plus de drapeau en haut aujourd’hui, c’est un peu un easter egg de la part de LEGO qui aime bien le mettre sur (presque) toutes les versions. Le petit aimant 854011 Eiffel Tower Magnet, la carte postale 40568 Paris Postcard et la skyline 21044 Paris en ont, seul le set LEGO Architecture 21019 The Eiffel Tower y a échappé. Si le drapeau vous chagrine, vous pourrez toujours le retirer.

Pour en revenir à la construction du set : la conception de cette Tour Eiffel se décompose en plusieurs parties et il est au final (heureusement) possible de la diviser en quatre morceaux (voire cinq car il est facile de séparer en deux le troisième étage, les deux blocs étant simplement solidarisés par quatre tiles 2×2), ce qui en facilite à la fois l’assemblage et les déplacements vu sa taille.

Vous l’avez tous compris immédiatement en voyant les premiers visuels et la taille du modèle : il va y avoir énormément de répétition. L’expérience de construction s’en ressent forcément, je ne vais pas vous promettre ici le contraire. Et je ne vous recommande pas de le monter d’une traite le plus vite possible, essayez plutôt de prendre votre temps, il y en a pour une bonne vingtaine d’heures.

La symétrie de la tour implique que tout est grosso modo fait quatre fois pour les principales structures, et évidemment beaucoup plus pour tous les détails, que ce soit au niveau du sol avec tous les arbres et les 48 petits lampadaires, mais aussi et surtout au niveau de tous les croisillons qui reposent globalement tous sur la même approche : c’est comme ça, c’est le jeu, au bout d’un moment on monte ça un peu à la chaîne en posant le cerveau à côté, sans trop réfléchir.

   

Le sol utilise les plaques de rues du type 60304 Road Plates introduites en 2021 dans la gamme LEGO City (ici en Dark Tan et Olive Green), ce qui permet d’obtenir facilement une structure bien rigide et pas trop épaisse, à poser par dessus une trame bleu-blanc-rouge, clin d’œil évident au drapeau français en plus de permettre de s’y retrouver plus facilement grâce aux couleurs.

Les arbres présents sur le parvis montrent aussi un joli souci du détail avec les feuillages qui sont plus clairs d’un côté (pour traduire l’ensoleillement ?). Malheureusement la qualité de l’impression des instructions rend la lecture de la notice très compliquée à cette étape, il est quasiment impossible de faire la différence entre le Bright Green et le Green… C’est à peine plus lisible sur les instructions digitales, un code avec des numéros aurait été le bienvenu ici.

Je pensais initialement que la base Tan à chaque coin cachait une structure LEGO Technic pour renforcer les pieds de la tour, mais absolument pas ! Chaque pied vient simplement prendre place dans le carré évidé correspondant et le premier étage est très flexible pour que cela vienne se mettre en position sans aucun problème, sans avoir besoin de forcer, et tout en garantissant ensuite une bonne rigidité à la structure de la Tour. Du beau travail de conception, qui permet en prime de garder un aspect très aéré aussi à cette endroit là, avec même les petits ascenseurs visibles dans chaque pied.

Les courbures des arches entre les pieds sont réalisées avec des rails de rollercoaster, et le designer expliquait que ce sont ces pièces qui ont permis dès le départ de définir l’échelle du monument. Bonne idée : cela apporte ici une structure plus rigide et épaisse qu’avec de simples flex tubes (qui sont quand même utilisés pour continuer ensuite l’arche jusqu’au sol), même si on n’obtient pas tout à fait un aussi joli cercle que sur la vraie.

Review LEGO Icons 10307 Eiffel Tower

Un autre point qui a contribué à confirmer l’échelle d’après le designer : Gustave Eiffel avait fait inscrire les noms de 72 savants sur la frise du premier étage de la tour Eiffel. L’échelle choisie ici permet à LEGO de symboliser ces 72 plaques par 72 petits lingots. Honnêtement, personne n’aurait fait attention à ce point si ça n’était pas aussi bien tombé et si le designer avait fait l’impasse sur le clin d’œil, mais du coup cela fait une histoire à raconter.

La notice propose d’ailleurs régulièrement des anecdotes sur le monument, ou des parallèles entre sa conception et celle de la version LEGO, comme le fait que dans les deux cas les arches sont décoratives et ne supportent pas le poids des étages supérieurs.

Une grande partie des croisillons sont fixés par deux clips, ce qui permet de les avoir tout de suite dans la bonne position, c’est très appréciable. D’autres détails sont fixés par un seul clip, ce qui nécessite de faire un peu plus attention à leur mise en place (ou quand on déplace la tour) pour que le résultat soit le plus propre possible, même si certains semblent se terminer dans le vide. Il y a aussi de simples Axle Connector Hub with 4 Bars positionnés sur un axe, qu’il faudra bien aligner aussi. C’est stylisé mais je trouve que tout ça fait plutôt bien le job, et on n’a heureusement pas besoin d’avoir forcément 10 mètres de recul pour que la construction ressemble à quelque chose.

Review LEGO Icons 10307 Eiffel Tower

Le deuxième bloc poursuit les techniques vues auparavant et vient simplement se positionner par dessus le premier.

La façon dont les différents étages s’emboitent offre une bonne rigidité à la tour même si rien ne vient les fixer solidairement entre eux : pas de risque que tout s’effondre si on claque la porte un peu fort à côté ou qu’il y a un courant d’air. Pas de risque non plus d’avoir une Tour de Pise : comme avec la vraie, la forme de la structure permet de bien stabiliser le modèle et de répartir le poids correctement sur les quatre pieds.

Il est d’ailleurs même possible de porter la Tour Eiffel entière, sans la démonter : il y a des petites encoches discrètes de chaque côté du parvis qui permettent de l’attraper facilement. Il faut surtout ensuite faire attention à ne pas trop la lever pour qu’elle ne touche pas le plafond, c’est le principal piège, et ne pas aller trop vite pour qu’elle reste bien droite.

La construction du troisième bloc nécessite de renforcer la structure interne au centre (avec au passage des petits ascenseurs), chose qui n’était pas nécessaire auparavant.

La décomposition en deux sous-ensembles permet de rester plutôt fidèle au profil du monument, jusqu’à la pointe au sommet, même si on a finalement simplement une succession de quatre segments droits pour y arriver.

Le dernier bloc est donc le troisième étage, avec sa terrasse, l’antenne et le drapeau tricolore tout en haut. Et quand on vient poser ce dernier bloc tout en haut, ça fait quand même quelque chose : j’avais beau savoir qu’elle mesurait près d’un mètre et demi, je pense que je n’avais pas vraiment réalisé ce que cela voulait dire d’avoir une construction LEGO de cette taille.

Contrairement au Colisée, le designer n’a (heureusement) pas eu besoin ici de recourir à la technique dite de l’exagération verticale (qui permet de mieux mettre en valeur certains détails en augmentant la hauteur du monument par rapport à sa longueur) : la Tour Eiffel est tellement grande que la question ne se pose pas ici.

La Tour conserve une grande flexibilité, même si elle est très stable. C’est plutôt un bon point car cela permet d’éviter qu’elle ne tombe tout de suite en morceaux si jamais on la manipule un peu brusquement ou qu’on la bouscule, elle va simplement bouger puis se remettre en place. Bon, si vous tombez dessus ou que votre chat s’amuse à essayer de grimper jusqu’au sommet, vous devrez évidemment quand même ramasser des morceaux par terre.

A noter une petite nouveauté pour un set aussi gros : il n’y a pas deux sachets avec le même numéro, contrairement à ce qu’on trouve d’habitude dans ce type de boite ! Et pour certaines étapes, les instructions demandent même d’ouvrir deux ou trois sachets avec des numéros différents. L’objectif pour LEGO avec cette approche est de faciliter l’expérience de construction, particulièrement pour ceux qui sont nouveaux sur le sujet (ce qui est souvent le cas avec ces sets pour adultes), en évitant qu’ils passent du temps à chercher un hypothétique second sachet à chaque étape, ou bien qu’ils cherchent des pièces sans les trouver parce qu’ils n’avaient pas vu qu’il y avait un autre sachet avec le même numéro d’étape.

Même en ayant l’habitude des sachets multiples, j’ai trouvé ça plutôt agréable de ne plus avoir besoin de se poser la question à chaque fois. Ce point a néanmoins été un casse-tête pour certaines équipes côté LEGO car cela a un impact majeur sur certains processus, notamment côté production et packaging. Et rien ne dit si l’approche va être généralisée ou juste peut-être réservée aux très gros sets, le designer est volontairement resté flou.

Enfin, si cet énorme set (le 2e plus gros jamais sorti, après la carte du monde LEGO Art 31203 World Map et ses 11695 pièces, et devant le gros bateau 10294 Titanic 9090 pièces) affiche 10001 pièces au compteur, cela signifie qu’il y a 10000 pièces tout pile pour le monument, plus un séparateur de briques orange. Le designer a avoué à demi mot que le compte initial était tellement proche de ce chiffre rond – même si ce n’était évidement pas un objectif en soi au départ – qu’il avait été trop tentant de s’arranger pour y arriver.

Review LEGO Icons 10307 Eiffel Tower

Bref, cette impressionnante Tour Eiffel est visuellement très réussie, au niveau des proportions comme des détails de sa structure, c’est le jour et la nuit par rapport à la précédente grosse version de 2007. Un bien bel hommage et une démonstration de savoir faire, même si elle est forcément très répétitive à monter. C’est aussi une version un peu idéalisée du vrai monument, entre les arbres en dessous, le drapeau tricolore en haut et la couleur grise.

Sa taille démesurée est à la fois ce qui permet d’obtenir un résultat si convaincant et ce qui ne la mettra pas à la portée de tous ceux qui auront l’envie (et les moyens) de craquer : au delà de son prix, c’est surtout à la place nécessaire pour exposer cette énorme maquette qu’il faut bien réfléchir, comme souvent avec ce type de très gros set. Ne manque plus qu’un (gros) kit LED pour l’illuminer et la faire scintiller comme la vraie !

Pour ceux qui voudront craquer dès sa sortie le 25 novembre, le cadeau qui sera offert pour son lancement est l’appartement de Gustave Eiffel 40579 Eiffel’s Apartment, on s’en reparle bientôt.

 

Retrouvez ce set LEGO Icons 10307 Eiffel Tower sur la boutique en ligne officielle LEGO. Merci à LEGO pour la mise à disposition du set pour cette review.

Review LEGO Icons 10307 Eiffel Tower

Review LEGO Icons 10307 Eiffel Tower
Étiqueté avec :    
guest

2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Virgile
Virgile
18 novembre 2022 15 h 26 min

Merci pour cette belle présentation.
Le résultat est splendide.
Mais la répétition du montage et le volume risque de me dissuader.

Yves
Yves
18 novembre 2022 19 h 54 min

Merci pour votre article. Il est très bien écrit et j’ai appris plein de choses! Cela change des review où cela ne fait que de râler. Je vais essayer de l’avoir dès sa sorties.