Le set LEGO Star Wars 75222 Betrayal at Cloud City de 2018 est loin d’avoir fait l’unanimité et tout a déjà été dit dessus (et il reste pour l’instant l’unique set de l’obscur concept Master Builder Series), mais il y a un point dont je ne me lasse pas dans cette boite : c’est le mini Slave I. Je sais qu’attendre que le set soit retiré du catalogue pour en parler est un timing inhabituel, mais mieux vaut tard que jamais. Et il est presque aux couleurs de Noël, donc je ne suis pas si hors sujet que ça.

LEGO 75222 Cloud City Slave I

Malgré le peu de temps d’écran dont il bénéficie, le Slave I fait partie des vaisseaux iconiques de l’univers Star Wars. Certains l’adorent, pour son design ou pour la mythologie derrière le personnage de Boba Fett, d’autres trouvent qu’il est aussi sexy qu’une ponceuse Black & Decker et ne mérite pas qu’on s’y attarde.

Et LEGO le ressort donc régulièrement, à différentes échelles. Et parfois dans une autre couleur, quand il s’agit du vaisseau de Jango dans la prélogie. Jusqu’à la jolie et grosse version Ultimate Collector’s Series LEGO 75060 Slave I UCS.

Pour ce set Cloud City, LEGO a pris le parti d’une version “miniature” quand on le compare à la version “classique” sortie avec le set 75243 20th Anniversary… mais qui est pourtant de la même taille que la première version du vaisseau, le 7144 de 2000 ! En tout cas en hauteur, parce qu’en largeur la base a clairement pris du volume et des rondeurs.

LEGO 75222 Cloud City Slave I

C’est là qu’on se rend compte de tout le progrès fait par LEGO depuis 19 ans ! Quand je vois la version toute en angles de l’époque, et la jolie version pleine de courbes d’aujourd’hui… Même chose pour les couleurs, le combo basique gris / vert / marron a bien évolué, en même temps que s’enrichissait la palette de couleurs LEGO : dark red, dark green, sand green… L’idée est là, et la nouvelle version arrive parfaitement à reproduire le vaisseau malgré l’échelle réduite.

Malgré la petite taille, j’étais agréablement surpris de retrouver la fonctionnalité de rotation automatique des ailettes, toujours horizontales quelle que soit la position du vaisseau. Merci la gravité.

LEGO 75222 Cloud City Slave I

LEGO 75222 Cloud City Slave I

Alors oui, qui dit petite taille dit aussi quelques compromis : Boba Fett rentre tout juste dans le cockpit (il faut bien orienter l’antenne du casque pour ne pas l’abîmer), il n’y a pas de missiles à ressort (spring shooters) mais de simples lance studs, et il n’y a pas de trappe de chargement du vaisseau…

…mais le designer a quand même pensé à prévoir un emplacement en dessous pour pouvoir embarquer le bloc de carbonite avec le pauvre Han Solo. C’est tout bête, mais c’est très important pour la jouabilité. Et d’ailleurs je trouve que le dessous est plutôt propre, on a vu pire.

D’ailleurs, si ce vaisseau se prête si bien à ce format réduit, c’est surtout grâce au poste de pilotage vertical. Dans un X-Wing ou un Faucon Millenium, impossible de réduire autant l’échelle car une figurine assise prendrait déjà trop de place.

LEGO 75222 Cloud City Slave I

LEGO 75222 Cloud City Slave I

Au final, j’aime donc beaucoup cette petite version du Slave I (surtout qu’il y a de jolies minifigs dans la boite). Contrairement aux microfighters, il n’est pas vraiment chibi, juste à une échelle réduite mais plutôt réaliste par rapport aux versions habituelles.

C’est une taille qui permet finalement plus facilement de s’amuser avec, et par exemple de courir dans le salon pour le faire voler, même avec des petites mains d’enfant : les plus grosses versions sont très jolies mais impliquent un style de jeu forcément un peu différent. Et ce changement d’échelle m’a d’ailleurs rappelé l’époque trop rapidement abandonnée des vaisseaux midiscale qui, même si ils n’avaient pas vocation à être accompagnés de figurines, étaient une autre forme de mini maquette. D’ailleurs je ne cracherais pas sur un remake, un jour, du Millennium Falcon 7778 !

Bref, ce format intermédiaire de vaisseau était un one-shot lié au concept du set LEGO 75222 Betrayal at Cloud City où il fallait réussir à caser tout ce qui concernait la Cité des Nuages dans la même construction, pour le meilleur et pour le pire, mais je ne regrette vraiment pas que LEGO l’ait intégré dans le set plutôt que de se contenter d’un Cloud City sans vaisseau à combiner avec un autre Slave I.

 

Zoom sur le mini Slave I du set LEGO 75222 Cloud City
Étiqueté avec :                
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Clements
Clements
24 décembre 2019 9 h 31 min

Merci pour cette revue du Slave que je viens de monter aussi . C’est très plaisant mais quand même assez vite construit, j’aimerais bien réussir à l’agrandir un peu. Autrement c’est peut-être anecdotique mais amusant: je viens de remarquer que dans Star Wars V Boba pilotant le Slave a son antenne pliée vers l’avant de la même façon qu’il faut le faire pour pouvoir refermer le cockpit du modèle 🙂
http://www.geekpower.co.uk/wp-content/uploads/2015/06/boba-fett-slave-1-e1435477297744.jpeg