La grosse surprise du jour : LEGO rachète le marketplace Bricklink, le marché secondaire non officiel dédié aux produits LEGO et créé en 2000 par le regretté Dan Jezek et racheté en 2013 par l’entreprise sud-coréenne NXMH. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé.

LEGO buys Bricklink

LEGO présente cette opération comme une volonté de se rapprocher de ses fans adultes et annonce vouloir continuer sur la lancée des évolutions déjà réalisées ces dernières années, sans changer – pour l’instant – la façon dont la plateforme fonctionne. Et annonce que cette décision n’est pas motivée par l’argent.

Bon, il y a forcément un business plan derrière, et c’est a minima une formidable opportunité pour LEGO de collecter un maximum de data sur ses clients. Sans même aller jusqu’à connecter le compte VIP à Bricklink (par pitié…), le nom et l’adresse des acheteurs et des vendeurs leur permettra de consolider de sacrées bases de données… Et puis c’est aussi l’occasion de reprendre une commission sur toutes les ventes générées sur la plateforme, tout en renforçant la lutte contre les revendeurs à la limite de la légalité (ou carrément hors des clous). Les vendeurs aux boutiques bien garnies et situées comme par hasard juste à côté des usines de production de LEGO doivent se demander quels types de contrôles et de règles LEGO ne manquera pas de mettre en place…

LEGO Bricklink

Cette acquisition inclut au passage la marque de produits compatibles Sohobricks, mais devrait évidemment sonner le glas des armes réalistes BrickArms qui avaient rejoint le catalogue de la plateforme.

LEGO n’étant clairement pas un exemple en termes d’ergonomie (le service de pièces détachées Briques et Pièces est une horreur par exemple, et la récente refonte du programme VIP n’est pas mieux), croisons les doigts pour que Bricklink garde un maximum d’indépendance et se contente de bénéficier des investissements de la marque. Wait & see !

Vous pouvez retrouver le communiqué de presse de LEGO à cette adresse, et celui de Bricklink ici.

Surprise : LEGO rachète Bricklink !
Étiqueté avec :
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Scriba
Scriba
26 novembre 2019 21 h 15 min

Poisson d’avril ! 😛
Nan, en fait c’est vrai, bon je crois qu’on peut voir l’opération comme un Amazon Marketplace, mais avec du Lego exclusivement. De toute façon c’est dans l’intérêt de Lego de ne rien changer au fonctionnement de Bricklink.
Par contre t’as des infos sur l’avenir de Stud.io ?

Kleklet
Kleklet
27 novembre 2019 0 h 44 min

Ma pensée positive: ce sera peut-être plus facile d’obtenir des pièces à un prix correct (et dans un bon état) si elles viennent directement des usines Lego.
Ma pensée négative: les prix vont peut-être augmenter pour ressembler à ceux (pas toujours fort encourageants) de Pick a Brick.
Et ils vont peut-être essayer de gêner le marché des pièces qu’ils ne produisent plus.
Wait and see!

JC
JC
27 novembre 2019 8 h 24 min

Je suis de nature optimiste mais ça c’est une très mauvaise nouvelle.
Bricklink était un marché secondaire et indépendant, ce qui garantissait une liberté de prix de la part des vendeurs et un contact plus agréable que chez LEGO qui a déjà leur service de pièces détachées (complètement vide soit dit en passant).

Mais bon on s’en doutait que ça allait finir comme ça. Le gars qui a racheté Bricklink, un inconnu qui avait sorti les violons et avait fait un discours « j’aime les LEGO, on va tout refaire, le site sera mieux et les AFOL seront contents »… Non, la vérité c’est qu’il acheté ça pour revendre plus cher et se faire une plus-value sur le site en le revendant à LEGO.
Le site n’est même pas à moitié changé, leurs forum et messagerie toujours aussi nuls en ergonomie, bref quelques images changées et on lisse un peu le tout pour faire une boutique de MOC… Ensuite direction LEGO pour le revendre plus cher en leur disant «eh eh, venez voir ce que j’ai fait, des millions de données pour vous et vous pourrez augmenter les frais de vente des vendeurs et vous faire une belle marge dessus, voire même y mettre les produits Ideas non sortis. »

LEGO changera les conditions de Bricklink. Ils doivent bien rembourser leur achat de la plate-forme sauf si ça l’a été pour 1$ symbolique, ce que je ne pense pas vu mon avis sur la personne qui l’avait racheté.

Leur monopole est très mauvais pour l’économie. Ça se voit déjà dans le prix de leurs sets ou alors les fameux cadeaux offerts pour xxx €, mais là ça devient de pire en pire.

Wazaaaaaaaman
Wazaaaaaaaman
27 novembre 2019 16 h 02 min

J’ai aussi un peu peur de ce rachat.
Je ne vois pas trop ce que LEGO a à y gagner du coup il doit y avoir un enjeu caché…