The LEGO Batman Movie - La critique du film

Cette critique du film The LEGO Batman Movie est sans spoiler dans le sens où elle ne raconte rien du film qui n’aurait pas déjà été dévoilé dans les bandes-annonces (ou les sets). Pour ceux qui veulent absolument éviter toute information sur le film, j’imagine que lire les critiques sur internet est probablement déjà à la base la dernière chose à faire !

L’après The LEGO Movie

En 2014, “The LEGO Movie” Aka “la grande aventure LEGO” créait la surprise avec un film particulièrement malin. Parmi le grand nombre de personnages issus de franchises différentes présents à l’écran, on découvrait une version de Batman volontairement caricaturale qui volait presque la vedette aux héros lors de ses apparitions. Et au cas où vous ne seriez toujours pas au courant à cause d’une longue hibernation loin de toute forme de civilisation : cette version LEGO de Batman est désormais à l’affiche de son propre film.

The LEGO Batman Movie

Un spin off qui nous raconte comment un Batman égocentré va malgré lui sortir de la solitude qui l’habite depuis le traumatisme de la perte de ses parents suite à l’adoption accidentelle de Dick Grayson, futur Robin, ainsi qu’en travaillant (malgré lui toujours) main dans la main avec Barbara Gordon, nouvelle chef de la police et future Batgirl, à déjouer un énième plan machiavélique d’un Joker au cœur brisé.

Un spin off donc, mais sans vraiment en être un pour autant. Car si l’on retrouve bel et bien le même personnage (quoique doté d’une meilleure dextérité, exit les manqués et la mauvaise foi du “first try”) rien n’indique tout au long de l’histoire que nous sommes dans le même univers que The LEGO Movie. Ce film est-il vraiment lié au premier ? Si oui, quand se déroule-t-il par rapport à lui ? Sans être fondamentalement nécessaire, une petite mise au point aurait tout de même pu être appréciable. 

Dès les premières images (littéralement) le ton est donné : le film sera drôle. A condition encore et toujours de préférer la version originale. Car si cette dernière nous offre un superbe casting vocal, de Will Arnett à Zach Galifianakis, en passant par Michael Cera, Ralph Fiennes ou encore Rosario Dawson, la version française vous gratifie de Stéphane Bern ou encore… Antoine Griezmann ! Comme si le métier de doubleur n’était pas déjà assez bafoué, on ne se donne même plus la peine de donner le rôle à des acteurs qui étaient encore légitimes pour ce job. Inutile donc de préciser la perte conséquente d’efficacité de l’humour en passant d’une version à l’autre.

The LEGO Batman Movie

Et il serait dommage de s’en priver, d’autant plus que l’humour est finalement la vraie qualité du film. Celle qui sauve le tout d’être un grand gâchis. Car nombreux sont les points noirs qui ternissent le bilan d’un film pourtant très attendu.

Attendu, tout d’abord parce qu’il reste une adaptation de Batman. Et si le personnage n’en est pas à sa première, chaque version suscite, et suscitera toujours, sa dose d’intérêt. Sur ce point précis, le résultat est partagé. D’un côté les nombreuses références et clins d’œil ne cesseront de solliciter les fans du chevalier noir. De l’autre il est regrettable de voir une grande partie de l’ADN du personnage sacrifiée de la sorte. Comme sa galerie de méchants par exemple, qui est reléguée au rang de figuration alors qu’elle fourmille de personnages fascinants. Quelle frustration de ne voir que quelques secondes l’homme mystère, le pingouin, ou encore gueule d’argile, dans un film qui aurait pu être leur gigantesque terrain de jeu. Seul le Joker survit à l’hécatombe, dans une version assez touchante, mais au service d’une intrigue finalement assez plate. 

The LEGO Batman Movie

L’autre point pour lequel le film était attendu, et peut être le plus important, était bien entendu l’aspect LEGO. Au delà de son succès commercial, The LEGO Movie avait rencontré un joli succès critique. Utilisant avec intelligence l’idée de montage et démontage de briques, et intégrant avec justesse et philosophie les concepts de “suivre les instructions” ou “construire ses propres idées”, le premier long métrage avait rendu un hommage à la fois fidèle et transgressif à ce que représente la marque LEGO, terminant même dans un trip méta qui confirmait définitivement son originalité.

The LEGO Batman Movie, lui, aurait pu largement survivre sans le qualificatif “LEGO” dans son titre. À part quelques rapides phases de construction de véhicules tout à fait oubliables, le concept est réduit à être une histoire de Batman dans un monde en LEGO. Et si visuellement cela marche toujours autant (bien que les plus tatillons remarqueront que l’eau et la fumée ne sont désormais plus constituées de briques), la frustration pointe encore une fois le bout de son nez quant au potentiel gâché. Reste un film que tout fan de LEGO se doit de voir.

The LEGO Batman Movie

Et si les plus cyniques pouvaient se dire que The LEGO Batman Movie n’est de toute façon qu’une gigantesque pub pour vendre des jouets, notre Batman de LEGO, dans son grand esprit de contradiction, ne leur fera même pas ce plaisir. Effectivement, la grande majorité des sets mis en vente, à quelques exceptions près, n’apparaîtront que très furtivement, voire de manière presque imperceptible pour certains, comme la très belle voiture du pingouin par exemple. Idem pour les sachets de minifigs à collectionner qui, même si ce n’est pas vraiment une surprise, comportent plus d’une bonne moitié de personnages qui n’apparaissent même pas une demi seconde à l’écran. Sans parler d’une promo qui a mis en avant une Batgirl au final très anecdotique puisque le personnage de Barbara Gordon a une présence à l’écran beaucoup plus importante que son alter-ego.

The LEGO Batman Movie

Mais The LEGO Batman Movie ne rate pas tout ce qu’il entreprend. Au delà de son humour terriblement efficace, et de son aspect visuel toujours séduisant, le film nous offre quelques personnages très réussis (Alfred, Robin, Joker…et bien sûr Batman) avec une relecture amusante pour chacun d’entre eux. Et le rythme effréné (gare aux crises d’épilepsie si en plus vous cherchez à capter chaque détails ou références dans chaque plan) protège son spectateur de l’ennui. Nul doute en revanche qu’à la sortie du bluray une session d’arrêts sur images s’imposera pour tenter de percevoir les nombreux détails qui meublent chaque plan, ne serait-ce que pour tous les véhicules qui peuplent la Batcave.

The LEGO Batman Movie

Verdict

Le bilan oscille donc entre le divertissement amusant et la déception. Peut être que les attentes étaient trop hautes, la faute à un “La grande aventure LEGO” trop réussi. L’humour sauve le film du ratage, mais laisse quand même une sacrée sensation de frustration.  Espérons que la suite de la franchise LEGO sur grand écran rehausse le niveau : le film The LEGO Ninjago Movie qui sortira en septembre pourrait contre toute attente créer la surprise, en attendant que la suite de The LEGO Movie, prévue pour 2019, s’attelle à la difficile tâche de transformer l’essai.

The LEGO Batman Movie : la critique du film
Étiqueté avec :                

3
Poster un Commentaire

Laisser un commentaire

le plus récent le plus ancien

Merci Steve ! 🙂

Bonnet

superbe critique qui a éclairer des point qui était rester noir pour moi après la sortie du film

J’ai trouvé le film très réussi avec un degré de lecture amusant pour les adultes et les fans de batman. Mais en effet l’intrigue est plate et on ne retrouve pas l’esprit du premier THE LEGO MOVIE. Ca reste néanmoins un bon divertissement. Je l’ai juste trouvé un poil “frénétique” tant dans le rythme que dans l’image. Et en effet les méchants sont totalement sous-exploité.