Je vous propose aujourd’hui de regarder de plus près le nouveau set LEGO Art 31203 World Map (11695 pièces, 249,99€), qui devient officiellement le plus gros set LEGO jamais produit (en termes de nombre de pièces), devançant maintenant le gros Colisée 10276 Colosseum (9036 pièces, 499,99€) qui n’aura donc eu le titre que six mois et se fait donc dépasser de plus de 2500 (petites) pièces.

Review LEGO Art 31203 World Map

La boite n’est pas si grande, et pour cause : la quasi intégralité des 11695 pièces sont des petites pièces rondes 1×1. Cette carte du monde est composée de 40 blocs 16×16, ce qui veut dire qu’il faut déjà 10240 pièces rondes pour la recouvrir, sans compter les extra parts qui restent pour ceux qui voudraient personnaliser le fond (on en reparlera).

Je me demande d’ailleurs si LEGO a des objectifs de vente significatifs sur cette boîte ou si il s’agit surtout d’un coup de communication pour établir un nouveau record de nombre de pièces… Record qui ne sera pas facile à battre avec un set “classique”, vu le prix qu’il risquerait d’atteindre.

Le carton est assez lourd, pour une fois on n’a pas l’impression d’acheter une boite à moitié vide. Et j’apprécie la nouvelle tendance de rajouter des protections de part et d’autre pour éviter que les coins de la boite soient explosés pendant le transport.

Ceux qui ont déjà monté un tableau LEGO Art seront en terrain connu, la recette ne change pas : ça se monte carré par carré, puis on assemble le tout. Quand on voit le carton rempli de 40 plaques 16×16, on sait qu’on va y passer un moment…

Review LEGO Art 31203 World Map

Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map

Dans les changements par rapport aux sets LEGO Art habituels, une échelle des couleurs avec les numéros tampographiés : c’est une bonne idée, c’est réutilisable pour d’autres tableaux si vous le souhaitez, et l’échelle va jusqu’à 16 même si il y a seulement 10 couleurs différentes ici. Et vu la quantité de petites pièces, je vous recommande d’utiliser par exemple des bols pour pouvoir accéder facilement aux pièces. J’ai utilisé de grosses verrines de mon côté, cela faisait bien le job.

Plutôt qu’une vraie carte du monde, LEGO a choisi de réaliser une carte bathymétrique, c’est-à-dire qui représente les profondeurs et le relief des océans. Et les terres en blanc, pour bien ressortir, avec des tiles en Dark Blue à droite pour un côté ombre / fausse 3D et un effet de texture puisque seules les pièces blanches sont avec des tenons, quand tout le reste est en tiles.

Chacun aura son avis sur ces choix : faire les terres en couleur et les mers en bleu aurait probablement manqué de contraste, et faire une carte avec l’eau en blanc et les pays en différentes couleurs pourrait bien rendre mais pose des difficultés sur l’interprétation des frontières vu l’échelle, la solution retenue a le mérite d’être parfaitement neutre, pas très étonnant de la part de LEGO. Et puis comme 72% de la surface de la Terre est recouverte d’eau, cela aurait fait trop de blanc. Mais ceux qui s’imaginaient une vraie carte du monde risquent d’être déçus par cette carte des océans, ça n’est pas tout à fait la même chose.

Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map

Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map

Le choix des couleurs fonctionne bien, même si certains auraient plutôt préféré des océans uniquement en nuances de bleu. Et tout ce blanc, cela fait aussi penser au jaunissement des pièces LEGO, et il faudra donc probablement plutôt éviter de l’accrocher sur un mur directement exposé au soleil pour ralentir le processus.

Dans la catégorie lifestyle, on obtient ici un très gros objet déco aux dimensions conséquentes : 104 cm x 66 cm. Contrairement par exemple aux têtes de Marilyn  ou des Beatles dans les sets 31197 Andy Warhol’s Marilyn Monroe et 31198 The Beatles, pas forcément besoin d’être à plusieurs mètres de distance pour en profiter, même si de près il sera compliqué de reconnaître certains pays. En Europe notamment, la pixellisation rend les contours difficilement reconnaissables quand on s’approche. Vu la taille d’une pièce 1×1, le résultat n’est évidemment pas d’une finesse incroyable, mais cela me choque moins qu’avec les représentations de visages humains.

J’étais loin d’être convaincu au départ quand j’ai vu la boite, mais je trouve finalement le résultat plus réussi que ce à quoi je m’attendais pour du style Pixel Art arrondi. Même si, comme souvent dans cette gamme, certains n’accrocheront pas du tout au rendu ou bien ne se verront pas accrocher ça dans leur salon ou leur bureau. Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, et certains préféreront acheter une vraie carte et un beau cadre pour ce prix plutôt que d’accrocher du LEGO à leur mur.

LEGO aurait aussi pu sortir une carte du monde avec une approche différente, par exemple avec du relief et autre chose que des pièces rondes 1×1 : le résultat esthétique aurait pu être très intéressant et offrir une expérience de montage plus variée (et un peu de vraie construction). Le set aurait probablement été moins clivant, mais côté LEGO les pièces rondes 1×1 étaient inévitables ici puisque c’est l’ADN de la gamme LEGO Art.

Pour ceux qui ont du mal à se rendre compte de la taille, voici une photo avec mon tableau 31199 Marvel Studios Iron Man : c’est plutôt parlant.

Review LEGO Art 31203 World Map

Le vrai problème de ce tableau, c’est surtout qu’il faut le monter finalement. Parce que clairement, si vous trouviez ça répétitif sur un tableau classique de 3×3, dites vous qu’il faudra le faire ici 40 fois. Quarante. QUARANTE ! Et personnellement, quoi qu’en dise LEGO, je ne trouve pas vraiment cette expérience relaxante, d’autant plus qu’il faut être bien concentré. Impossible de regarder un film en même temps ou d’avoir des interactions avec d’autres personnes au risque de perdre le fil. La seule chose qu’on peut finalement faire, c’est effectivement écouter un podcast.

Le podcast prévu par LEGO dure à peine plus d’une heure et n’est de toute façon disponible qu’en anglais. D’expérience sur les autres tableaux LEGO Art, je comprends l’anglais sans problème mais l’effort de concentration supplémentaire que cela me demande fait que je me réoriente rapidement vers d’autres podcasts en français, voire juste de la musique.

Au niveau du montage, deux approches possibles : vous pouvez le monter tranquillement, quelques blocs par soir, et étaler ça sur plusieurs semaines. Ou bien vous pouvez le monter le plus rapidement possible pour y passer le moins de temps possible, avec l’œil sur le chrono pour le challenge.

Vu que je ne prends pas de plaisir particulier à monter du LEGO Art, j’ai pris la seconde option : en carburant, bien concentré et bien organisé, j’ai mis en moyenne 10 minutes par carré. Soit un peu plus de 7 heures en tout avec le cadre, en trois soirées : difficile de faire beaucoup moins à mon avis. Ma recommandation pour le montage : pour chaque bloc, faites le couleur par couleur (plutôt que de suivre ligne à ligne), cela permet en plus de vérifier qu’on ne s’est pas trompé avec les couleurs d’avant.

Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map

Ceux qui le monteront tranquillement y passeront probablement plutôt une vingtaine d’heures, surtout si ils sont régulièrement interrompus. Voire plus. Et quand je vois que certains non AFOLs qui achètent ces modèles 18+ peuvent être un peu découragés lors du montage d’un set classique, ici certains jetteront peut-être l’éponge avant la fin. Même si là, le challenge n’est pas la complexité de la construction mais plutôt sa longueur et son côté répétitif. Difficile de vraiment prendre du plaisir en montant un set comme ça : comme le disent les designers, l’objectif est surtout de se vider la tête.

Les modèles alternatifs sont en fait simplement les différentes présentations en fonction du continent central. En France, nous avons évidemment l’habitude d’avoir l’Europe au milieu de la carte, mais ce n’est pas le cas par exemple quand on habite aux US.

Tout cela ne change évidemment pas 99% des instructions puisqu’on monte d’abord 3 sous-ensembles : les Amériques (deux colonnes de large), l’Europe et l’Afrique (quatre colonnes de large) et l’Asie et l’Océanie (deux colonnes de large). Juste avant de commencer à assembler le cadre, il y a simplement une étape pour choisir dans quel ordre on assemble ces sous-ensembles en fonction de la carte qu’on veut afficher. Simple mais efficace pour offrir cette flexibilité.

Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map

Le cadre blanc autour n’est pas qu’esthétique : au delà d’apporter une finition propre à l’ensemble, il permet aussi et surtout de rigidifier le tableau.

Même avec le cadre, il est tellement grand qu’il n’est pas parfaitement rigide, mais au moins il est manipulable assez facilement.

Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map

Et pour le fixer au mur, on utilise les mêmes pièces que d’habitude. Il faudra néanmoins prévoir des chevilles un minimum solides : le plastique, c’est lourd (3,8 kg sur la balance !).

Mais même si le tableau est grand, LEGO ne positionne que deux accroches au dos, comme sur les petits cadres. Et cela fonctionne très bien, même avec un grand tableau comme celui-ci le résultat est très propre et bien collé contre le mur.

Côté personnalisation, cela ne se limite pas seulement au choix du continent à afficher au centre de la carte.

LEGO met aussi en avant le fameux “pouvoir de l’imagination” : il est possible de créer le fond qu’on souhaite pour les océans, avec des motifs, des animaux géants, un Rubik’s Cube, etc… Et il reste d’ailleurs à la fin du montage classique pas mal de certaines couleurs (notamment le orange et le corail qui sont sensiblement moins présentes que les autres dans la version normale) pour laisser un peu de liberté dans la réorganisation des couleurs.

A noter que les instructions de la version personnalisée mise en avant sur la boite ne sont pas dans le livret, il faudra vérifier si LEGO a prévu de les mettre en ligne en version digitale sur le Shop.

Les extra parts quand on a fini de monter la version classique de la carte du monde :

Pour être réaliste une minute : je ne pense pas que quelqu’un qui vient de s’infliger des heures et des heures de montage de la carte en mode normal va ensuite s’infliger le démontage de plusieurs milliers de petites pièces qui vont voler partout avec le gros démonte-briques noir, avant de recommencer l’exercice.

Si vous voulez un fond original plutôt que celui par défaut, je vous conseille de plutôt y réfléchir avant. Et dans ce cas de monter directement la carte du monde avec uniquement les plates blanches 1×1 et les tiles Dark Blue 1×1, y compris le cadre autour. Vous aurez ensuite une bonne vision des zones à couvrir et pourrez vous amuser à les décorer comme bon vous semble.

Je m’interroge également sur la difficulté pour créer un fond personnalisé qui 1/ respecte bien le stock de chaque couleur, et surtout 2/ offre un bon rendu global une fois terminé. Parce que clairement, le test & retry promet d’être très laborieux ici si vous avez l’intention de faire des essais jusqu’à trouver le bon design. C’est typiquement le type de sujet pour lequel une aide logicielle me semble quasi indispensable afin de tester d’abord sur ordinateur avant d’assembler le résultat retenu avec de vraies pièces. LEGO possédant maintenant Bricklink et donc l’outil de construction virtuelle Studio, il y avait probablement quelque chose à faire ici.

A noter d’ailleurs que LEGO a mis également dans la boite un petit pied de biche, en plus du gros séparateur de briques noir : c’est effectivement le plus pratique quand on s’est trompé et qu’il y a trop de pièces autour pour pouvoir utiliser un séparateur classique.

Quelques photos du modèle terminé et accroché au mur :

Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map

Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map

Un point sur lequel LEGO s’est clairement loupé : plutôt que de découper le montage par exemple en quatre livrets d’instructions distincts (cela aurait été facile, deux colonnes par deux colonnes), il n’y a qu’une seule grosse notice. Très dommage, vu que ce set justifie complètement un montage collaboratif à plusieurs en même temps. Ceux qui voudront le monter à plusieurs devront donc aller chercher les instructions sur internet, ce qui est moins pratique que d’avoir un livret papier sous les yeux. Ou bien déchirer la notice, il y en a bien qui le feront même si d’autre crieront au sacrilège.

Dommage que LEGO n’ait pas inclus aussi une jolie tile tampographiée à mettre dans un coin de la carte avec un beau logo, une rose des vents ou une légende des couleurs des océans.

Pour finir, LEGO a profité des tenons apparents sur les parties blanches pour glisser aussi quelques cônes dans la boite afin de noter des endroits marquants, en les surmontant d’une petite tile colorée. Je comprends parfaitement l’idée qui reprend celle des épingles qu’on peut planter sur une grande carte, c’est intéressant. Mais en pratique, ici ça ne fonctionne pas vraiment car ils ne ressortent pas suffisamment, à moins de les mettre au milieu d’une étendue blanche ou bien de regarder le tableau de côté pour voir ce qui dépasse. Le designer aurait peut-être plutôt dû mettre des cônes et des tiles 1×1 rouges pour que cela tranche réellement avec les autres couleurs de la carte ?

Review LEGO Art 31203 World Map Review LEGO Art 31203 World Map


Bonus : interview de l’équipe LEGO Art

J’ai eu l’occasion, pendant les Fan Media Days 2021, d’échanger avec deux personnes qui travaillent sur cette gamme LEGO Art : Fiorella Groves (Creative Lead, Design Manager) et Nina O’Donohue (Marketing Manager). Toujours intéressant de mieux comprendre d’où cela vient et ce que les designers peuvent avoir en tête lorsqu’ils créent leurs sets, merci pour leur disponibilité et leur bonne humeur !

Le principe de la gamme LEGO Art, c’est de prendre son temps. Passer 20 heures à construire un “set” comme ça ne leur apparaît pas comme un problème, au contraire : c’est l’esprit de la gamme, et certains aiment justement ce genre d’activité. Mais ça ne cible évidemment pas tout le monde, donc elles comprennent qu’on puisse trouver ça pénible si on n’a pas la patience pour ce type d’activité… D’ailleurs, la finalité ici n’est pas l’expérience de construction au sens “technique” (on s’en doutait un peu…), mais l’aspect visuel. Pour LEGO, l’objectif est d’arriver à adresser une nouvelle surface qui n’était pas forcément évidente au premier abord : les murs.

Comme je l’avais pressenti, la raison de la carte du monde toute blanche est à la fois pour un souci de neutralité (les frontières, c’est le genre de sujet qui peut vite s’enflammer) mais aussi de résolution : à cette échelle, difficile de vraiment réussir à représenter précisément tous les pays ! Et pas de relief, pour rester sur l’ADN LEGO Art, même si elles sont impatientes de voir comment les gens modifieront la carte.

Les instructions de la version personnalisée de cette carte du monde ne seront pas disponibles, parce que l’esprit est justement de laisser les gens faire ce qu’ils veulent. Je trouve que c’est un peu dommage, cela n’aurait pas été très compliqué de mettre le fichier pdf en ligne.

Plus généralement, pourquoi des pièces rondes, et pas des pixels carrés comme on le voit souvent en pixel art ? Parce que les pièces rondes permettent des transitions plus fluides entre les couleurs, sans effet d’escalier, mais aussi et surtout parce qu’avec des pièces carrées, il est extrêmement difficile de retirer juste une pièce au milieu si on s’est trompé ! Alors qu’avec des pièces rondes, le pied de biche arrive facilement à déloger une pièce même au milieu d’une zone déjà remplie.

La gamme LEGO Art n’est pas spécialement destinée aux AFOLs ou aux fans de LEGO, l’idée est de plutôt proposer une alternative déco à ceux qui sont fans d’un thème donné. D’où la variété des thèmes abordés, pour balayer assez large, de Mickey à Star Wars en passant par les Beatles ou une carte du monde. Je n’ai pas réussi à savoir quel était le best seller dans la gamme…

Sur la carte du monde, Fiorella Groves a caché un petit easter egg en référence à ses origines asiatiques avec des caractères chinois écrits en vert à droite du japon, dans l’Océan Pacifique. Pas facile à voir au départ si on ne sait pas qu’il faut y trouver quelque chose.

Difficile évidemment d’avoir des informations sur les futurs projets, les équipes de LEGO sont tenues au secret, mais il y a visiblement encore des projets dans les tiroirs pour la gamme LEGO Art !


Verdict

Un objet déco lifestyle de plus au catalogue. Était-il vraiment nécessaire ? Ce tableau respecte bien le style Pixel Art arrondi caractéristique de la gamme et je trouve finalement le résultat plutôt réussi grâce à son côté coloré, même si ce n’est pas parfait et qu’il s’agit plutôt d’une carte des océans que d’une carte du monde. Bref, pourquoi pas, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Certains adoreront, d’autres détesteront, ce set devrait être très clivant.

Le prix est ici plus raisonnable que celui auquel LEGO nous a habitué dans le reste de la gamme LEGO Art (je m’attendais à pire) : 250€, c’est environ deux fois le prix d’un cadre classique (9 blocs, 119,99€) quand il y a ici plus de quatre fois plus de blocs à remplir. Même si beaucoup préféreront légitimement dépenser cette somme dans un beau set classique plutôt que dans un gros tas de pièces 1×1.

Et au delà du visuel, c’est bien ça justement qui sera le principal critère de décision : si vous aimez le style et voulez décorer votre mur avec, il se mérite. Il faudra fixer plus de 10000 pièces 1×1 sur des plaques carrées 16×16, et ça n’est évidemment pas passionnant du tout comme expérience de construction, bien au contraire. Cela suffira probablement à refroidir une bonne partie des acheteurs potentiels. Le jeu en vaut-il la chandelle ? De la même façon que chacun aura un avis sur le rendu esthétique de cette carte des océans pixellisée, chacun aura aussi un avis sur l’effort nécessaire pour le montage, et le plaisir qu’il peut prendre dans une telle activité. Et je trouve vraiment dommage que LEGO n’ait pas pensé au côté collaboratif en découpant les instructions en plusieurs livrets, pour ceux qui voudraient le monter à plusieurs pour se répartir le travail.

Bon courage à ceux qui se lanceront !

 

Cette grande carte du monde LEGO Art 31203 World Map est disponible sur le Shop officiel LEGO. Merci à LEGO pour la mise à disposition du set pour ce test.

Review LEGO Art 31203 World Map
Étiqueté avec :
guest
11 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Roen
Roen
25 mai 2021 11 h 01 min

Je suis surpris, c’est super lourd !!! Après c’est cher pour ce que c’est, manquerait comme évoqué des légendes, des trucs à lire…

Toto
Toto
25 mai 2021 11 h 11 min

Mouai, le truc tellement dispensable. C’est moche et pas amusant. Même pour le vrac, c’est pas assez varié.

Pb44
Pb44
25 mai 2021 12 h 58 min

Je trouve cette carte très moche.

JyL
JyL
25 mai 2021 13 h 35 min

Double record donc pour ce set : le plus grand et le plus chiant jamais produit !
Je me demande vraiment s’il va trouver son public…

Baptiste
Baptiste
25 mai 2021 13 h 44 min

J’aime bien le style et le résultat final. Cependant ce sera difficile d’accrocher ça chez moi… je craquerai plus pour le Daily Bugle, comme c’est dit: les goûts et les couleurs…

Jac63
25 mai 2021 16 h 04 min

Si LEGO sort cette boite c’est qu’il y a la demande. Mais en tout cas, on dirai que auprès des afols, c’est râpé!
Mais c’est sur que je ne me voie pas construire ça. En plus je ne sais pas où je l’afficherai. J’attends d’autres set que celui là.

JC
JC
25 mai 2021 18 h 39 min

Les goûts et les couleurs, c’est dépassé cette excuse, non ?
LEGO nous parle toujours de créativité et d’originalité mais là, wow, c’est moche et très lassant à monter. Tout le contraire de créer en s’amusant, qui doit rester leur marque de fabrique. La version alternative (Personnalize the oceans) est un peu plus joli quand même.

On va mettre ça dans les sets à oublier, même si c’est plus de la déco basique qu’autre chose. Pour les cartes du monde il y a des puzzles plus intéressants que ça.

KYARLY
KYARLY
25 mai 2021 19 h 21 min

Eh bien moi je trouve le produit plutôt sympa et pas si moche! Bien sûr, le prix fait réfléchir et il est toujours difficile de mettre des centaines d’euros dans ces toutes petites pièces (c’est pour ça que je n’ai pas [encore?] de LEGO Art) mais le rendu final est original et me convainc.
J’aime l’idée des terres en blanc et sans frontières. J’aime les océans colorés, par leur relief ou tout autre motif pour casser leur monotonie.
A l’heure où nous pensons à faire un salon autour de la couleur tale, on se dit qu’il y a de la bonne idée déco dans cette boite!
Les grandes quantitês de pièces ne sont pas donnés sur Bricklink, ce set permet d’en obtenir pas mal pour un prix pas dégueu…
Bref, je réfléchis… 🙂

Mac
Mac
25 mai 2021 19 h 30 min

J’aime bien, c’est coloré, c’est pixelisé, c’est l’esprit. Si on veut une vraie carte, on n’achète pas du Lego, on achète une vraie carte 🙂
Mais c’est vrai que ça a l’air horrible à monter, c’est surtout ça le problème en effet

Ashe
Ashe
27 mai 2021 15 h 14 min

Plus je vois la carte, plus je la trouve sympa. Elle est originale et représente ce qu’on n’a pas l’habitude de voir. Quant à l’assemblage, je ne m’attends pas à assembler un set lego classique mais plutôt à constituer une mosaïque, en y allant doucement.

jeepcook
jeepcook
29 mai 2021 14 h 22 min

Bof, c’est très moche, on ne distingue rien concernant l’Europe, l’hexagone francais et la botte italienne sont inexistants. Ca sera sans moi, je me ferai mon moc perso

Last edited 3 mois il y a by jeepcook