Le moins que l’on puisse dire c’est que ce set LEGO 75827 QG des Ghostbusters était attendu et qu’il a, à l’instar d’un certain Helicarrier, fait couler beaucoup d’encre avant même sa sortie !

Alors, copie d’un projet Ideas refusé ? Prix français supérieur aux autres pays d’europe ? Faisant fi de toutes ces considérations, je me suis dévoué pour vous faire une review de ce set d’exception. Je mets le disque de Ray Parker Jr sur ma platine, et c’est parti !

En bref

Set # : LEGO 75827 – Le QG des Ghostbusters
Nbre de pièces : 4634 (dont 9 + 3 figurines)
Prix : S@H 389,99 € / Rapport P/P : 0,08 €/p
Date de sortie : 1er janvier 2016

LEGO 75827 Ghostbusters Firehouse Headquarters 01

Packaging



Bon, soyons clair, la boite est juste énormissime.
Elle est de plus doté d’un visuel hyper attractif sur fond noir qui “pousse au crime”.
Mais le plus impressionnant reste l’ouverture de la boîte qui est pleine à raz-bord !

A ce niveau là, ce n’est plus une notice mais le bottin du Calvados !


Elle est en effet énorme. Cependant ces stickers sont bourrés de références très plaisantes.

Les figurines

La Team Ghostbusters


Tous les personnages ont le droit à une nouvelle figurine.
Mention spéciale :
– aux impressions sur les bras. La patch GB est le bienvenu.
– à la nouvelle coupe de Peter Venkman.
– à la version slimée de ce même Peter
– mais surtout aux visages alternatifs ! Très drôle non ?

La fantôme de la bibliothèque

Assez proche dans sa conception de la Banshee de la série 14, il n’en reste pas moins que son visage est proprement terrifiant.
Le torse est somptueux et la présence d’une tête / coiffe supplémentaire un très bon point.

Janine Melnitz

Très respectueuse du personnage original cette figurine brille par la qualité des 2 visages, surtout surtout celui avec le regard au dessus de lunettes.
Le pull est digne de Amy Farrah Fowler.

Dana Barrett

Bon sang, Sigourney m’a fait fantasmer toute jeunesse, Lego se devait de réussir ce personnage. Et c’est chose faite avec une belle réalisation.
Le respect du film saute aux yeux avec une robe parfaitement maitrisée mais aussi des bras dans 2 couleurs et des jambes en bi-injection.
Le maquillage “so-80” est magique !

La chauffeur Zombie

Et Bim ! encore un superbe Zombie.
Le torse “blouson de cuir” n’a rien à envier au splendide visage !
Même l’arrière du crâne est particulièrement soigné.

Louis Tully

“Etes-vous le maître des clefs ?”
Bon sang, j’adore ce personnage dans le film et là encore on l’identifie immédiatement.


Là aussi, nous avons le droit à une tête supplémentaire le représentant pendant sa séance “scientifique”.

Bouffe-tout

Youhou ! enfin !
Une belle “figurine” mais j’aurais aimé des bras articulés.

Fantôme rose et fantôme bleu

Profitant des moules de la dernière fournée Ninjago, Lego nous livre ici deux fantômes qui viendront garnir le set : bonne idée !

L’ensemble des figurines du set :

Ok c’est cher, mais on est particulièrement gâté avec autant de figurines exclusives et de grande qualité.

Le set : le rez-de-chaussée


Et soudain je panique… comment je vais faire les photos d’un tel morceau moi ?


C’est pour moi une nouveauté que cette porte bi-couleur : j’aime.


Assez rapidement le système d’ouverture se met en place et il va falloir qu’il se montre costaud pour supporter la bête. Verdict au bout de cette review.
Le plan indique de coller les noms sur les casier une fois tout monté. Heu….


Premier détail avec cette trappe à ectoplasme (qui fonctionne).


Voilà le second pan du système d’ouverture en place, nous allons pouvoir commencer à monter en hauteur !


Du DarkGreen à gogo pour garnir le rez-de-chaussée.
C’est le moment de noter le soin apporté aux murs qui sont tous entièrement doublés !
C’est une première qui garantit un rendu final optimum mais un montage un poil simpliste.


Le fond de la zone d’accueil avec son pan tout en bois.


Le montage des murs de cet étage n’a rien de rébarbatif et passe très bien.
Notez le détail de la fuite de slime sur le trottoir.


Les arches noires viendront habiller le portail de l’entrée.


Portes très simples au demeurant.


Le tout s’encastre parfaitement et permet un rendu fidèle.


Voici le rez-de chaussée enfin terminé !


La facade avec son sticker portant le numéro du set.


Voilà un espace bien vaste qu’il va falloir remplir maintenant !


Et on commence par l’alarme.


Chaque étage se verra doté de cette armature qui permettra de supporter et caler les étages supérieurs.


Enfin un peu de variété avec le mobilier du rez-de-chausser.
Principalement des bureaux, mais j’ai bien aimé l’idée pour les cartons de déménagement.


Mention spéciale pour l’ordinateur des années 80, si cher à mon coeur.
Et vive Arkanoïd !


Une fois mis en place le mobilier remplit tout de même chichement cet étage.

Le set : le premier étage


On change de registre avec le début de cet étage. Doté d’un beau tapis, il verra ses murs intérieurs habillés de Sand et l’extérieur en DarkRed.


Arrétons-nous sur LE truc pénible du set : ces pierres entourant le montant des fenêtres.
Il y en a une grosse quantité et clipser les 1×1, en plus d’être rébarbatif, fait vraiment mal aux mains ! C’est nécessaire pour le rendu mais franchement monotone.


3 lits – 4 gars – 1 fille. Ok…


L’habillage de cet étage est un vrai plaisir, du même niveau que le Kwik-E-Mart. C’est dire !
Double mention pour la borne et le frigo, tous les deux fort ingénieux.


Belle cuisine, j’apprécie comment les designers se décarcassent pour faire des cuisines différentes entre les sets et trouvent 1001 façons de faire un évier.
A noter les deux pièces sérigraphiées : une boite à pizza et une boite de céréales.


Ok c’est pénible : mais ça claque !


La table et les chaises viennent finir en beauté ce très bel étage.


J’annonce : la meilleure partie du set. La douche !
Pourquoi ? parce que les toilettes sont certainement les meilleurs jamais réalisés. Rien que ça.


Une pièce nouvelle pour moi, on la retrouve en PearlGold dans la Brick-Bank.


Encore un mur…

Le set : le second étage


Là encore un magnifique tapis, mais via ce point du vue, on peut admirer la baie vitrée.


Si le montage des murs est fort proche de l’étage du dessous, l’intérieur est de très beau niveau.


Sur l’ordinateur, un clin d’oeil à l’infâme “Vigo des Carpates”.
Sur la table, un exemplaire du journal à la gloire des GB, sur une pièce sérigraphiée, hé oui.


J’ai été bluffé par le billard, totalement différent dans sa conception de celui du Detective Office.


Fan je suis du détail de la fléchette dans le mur.


Comme c’est le dernier étage, le haut du toit est habillé différemment.


Une fois les étages montés, je me retrouve devant un sacré morceau, très plaisant avec ce côté maison de poupée.


Ce second étage (autre face au dessus des toilettes) est habillé sobrement d’un laboratoire expérimental.
Notez les carreaux blancs pour occulter la pièce et permettre le développement des clichés spectraux.

Le set : l’autre facade


Le dernier morceau est d’un seul tenant (pas de séparation du 1er et du 2nd étage) et se voit garnis d’un escalier de secours typiquement américain.
L’escalier dépassant en haut a une grande utilité, car il viendra “clipser” l’ensemble pour le rigidifier.


Intérieur très classique avec un escalier à la construction assez standard.

Le set : les fioritures et le toit


Avant de passer au toit, on doit monter un feu tricolore lui aussi typique des USA, une corbeille, les tiges pour les 3 fantômes et la barre de pompiers !


La barre de descente des pompiers vient parfaitement s’intégrer à l’ensemble et, miracle, est parfaitement fonctionnelle !


Un toit extrêmement classique et sans réel plaisir de montage.


Petit focus sur le système de fixation de l’ensemble. C’est fort ingénieux et surtout totalement discret.


Et voici l’ensemble monté et fermé : c’est massif, pour le moins.


Sur la façade de l’entrée, on peut noter cette superbe baie vitrée qui cours sur le toute la hauteur.


La troisième face, massive aussi et qui donne une idée du grand nombre de ces satanés pièces à monter en entourage de fenêtre


Et enfin une vue globale de l’intérieur, très riche et fourni, elle fait un parfait terrain de jeu pour les grands enfants que nous sommes !

Et NON : la voiture ne rentre pas en longueur. Il suffit de compter les tenons.



En conclusion :

Comment conclure un tel montage ?
Ce set est exceptionnel :
– par sa taille
– par sa qualité de reproduction de l’original
– par la qualité de ses figurines
– par les clins d’oeil à tous les coins de briques
– par une grande jouabilité
– par Sigourney…
– et par un formidable rendu final.

Cependant, tout comme les sets Simpsons, cette qualité et cette fidélité se fait au détriment d’un certain plaisir de montage. Là où un modular arrive à varier les techniques de constructions et éviter ainsi les redondances de constructions trop importantes, ce type de set ne peut le faire. Il y a donc ici des périodes de montage peu intéressantes avec quelques fulgurances dans les habillages intérieurs, mais c’est tout.

En bref : un set incontournable mais qui ne procure pas totalement le plaisir de montage attendu.


  • Set # : LEGO 75827 – Le QG des Ghostbusters
  • Nbre de pièces : 4634 (dont 9 + 3 figurines)
  • Prix : S@H 389,99 € / Rapport P/P : 0,08 €/p
  • Date de sortie : 1er janvier 2016
REVIEW LEGO 75827 – Le QG des Ghostbusters
Étiqueté avec :                

7 commentaires sur “REVIEW LEGO 75827 – Le QG des Ghostbusters

  • 5 janvier 2016 à 15 h 35 min
    Permalien

    Ecto 1 ne peut pas rentrer à l’intérieur de la caserne? Scan-da-leux!

  • 5 janvier 2016 à 16 h 40 min
    Permalien

    Merci, ça fait plaisir.
    Je suis désolé de t’avoir fait craquer ^_^

  • 5 janvier 2016 à 17 h 20 min
    Permalien

    Excuse moi juste pour savoir est ce que leur véhicule peut rentrer dedans ?
    Si oui je vais devoir craquer

  • 5 janvier 2016 à 18 h 05 min
    Permalien

    Come indiqué, non le véhicule ne rentre pas sans avoir dégagé une partie du mobilier… C’est dommage mais pas si terrible.

  • 5 janvier 2016 à 19 h 47 min
    Permalien

    J attend de recevoir le mien avec grande impatience, cette belle revien m’a donné encore plus envi….

  • 1 février 2016 à 15 h 33 min
    Permalien

    Très bonne review ! Il me tarde de pouvoir mettre la main dessus.

    Mais au fait, l’ecto-1 rentre-elle dans la caserne ? ;’)

  • 31 janvier 2017 à 8 h 52 min
    Permalien

    Happiness is portion of who we are. Glee is the feeling dp9348 http://levtrust.men cheap levitra pills generic dc4801ml412

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *